Publié dans Anecdotes, Une vie de rousse

Pourquoi je ne mettrai jamais de photo de moi sur internet

orange blog

Ayant lu récemment un article d’Alicia Peach concernant des blogueuses beauté très jeunes, je me suis dit qu’il était temps de vous dévoiler ce qui m’est arrivé lorsque j’ai commencé à bloguer.

J’en avais déjà parlé, j’ai commencé à bloguer en 2006, j’avais 15 ans et demi. Je n’avais même pas encore internet à l’époque, je bloguais via mon portable sur le réseau Orange Blog. A cet âge-là, on a pas grand chose à raconter, je parlais surtout de mon cochon d’Inde, de mangas et de mes déboires avec ma famille.

J’étais évidemment au courant qu’il existait des tordus sur internet, comme partout, mais je pensais sincèrement que je ne risquais pas grand chose : si mon blog grattait 3 visites par jour j’étais contente. Je passais plus de temps à discuter par messagerie privée qu’à écrire des articles. Et puis on pouvait bloquer les gens, donc même si je croisais un tordu, il ne pourrait rien me faire, n’est-ce pas ?

Bien sûr, je me trompais. Pour mes 16 ans, j’avais fait ma première coloration pour cheveux, rouge, et ça m’allait super bien. Ça faisait un beau contraste avec mes yeux et pour une fois je me sentais jolie. J’ai eu envie d’en faire profiter le peu de personnes avec qui je parlais et j’ai pris une photo, que j’ai mise sur mon blog. C’était une photo banale, sans nu ni pose aguicheuse, juste mon visage, avec la lumière dessus pour accentuer le contraste cheveux/yeux. Rien de méchant, rien de répréhensible.

Quelques heures après la mise en ligne de cette photo, une amie m’écrit pour me demander si c’était normal que tous les blogs fake d’Orange blog aient repris ma photo pour m’insulter et faire des commentaires salaces bien crades. [En fait Orange Blog liait chaque blog à un numéro et pas mal de blogs fake existaient pour échanger les « miams », des sortes de like, sur les articles. En gros de l’auto-like à grande échelle car il en existait des centaines, ce qui accentuait artificiellement votre popularité, et donc votre visibilité]. Évidemment, ce n’était pas moi, et je commence à écrire à chaque blog pour leur demander de retirer la photo et d’arrêter leurs conneries. Je n’ai eu pour réponses que d’autres insultes, j’ai donc écrit à l’animateur d’Orange blog pour lui demander de retirer les photos de force, voir de sanctionner la personne qui a fait ça. L’animateur m’a répondu que j’étais responsable du contenu que je mettais en ligne et que donc je n’avais pas le droit de protester si un inconnu me volait des photos.

Je vous situe le contexte : j’avais tout juste 16 ans, j’étais donc mineure. Un inconnu, peut-être majeur, diffuse ma photo partout avec des commentaires dégueulasses. On aurait pu croire à une blague, mais non.

J’ai insisté auprès de l’animateur, mais il ne voulait vraiment rien faire. J’ai donc commencé à parcourir Légifrance pour menacer le gars de poursuites s’il ne cessait pas de diffuser la photo partout. J’ai trouvé des textes, lui ai balancés, il m’a de nouveau insultée. Il ne me restait donc que le dépôt de plainte. Dans ma tête je ne pouvais juste pas laisser le gars continuer.

A l’époque, avoir un blog, c’était encore plus mal vu qu’aujourd’hui. J’avais peur que la police ne me prenne pas au sérieux et c’est effectivement ce qui s’est passé. Je me suis ramenée d’abord seule, car ma mère s’en foutait (elle m’a répondu la même chose que l’animateur, je crois qu’elle ne percevait pas la gravité de la chose), mais j’ai été repoussée : en tant que mineure, je n’avais pas droit de porter plainte. Chaque minute comptait car le gars diffusait ma photo en masse, mais non, on m’envoie chier. Un inconnu prend la photo d’une gamine pour la diffuser partout et c’est normal.

J’ai fini par convaincre ma mère de venir avec moi avec la carotte des dommages et intérêts potentiels. Ma mère ne se serait jamais déplacée sans l’appât du gain. Parallèlement, le harcèlement continuait. Le gars mettait ma photo partout et en plus me faisait passer pour une allumeuse, je recevais des tonnes de messages insultants. J’ai fini par atteindre la limite de ma liste d’ignorés et ne pouvais plus bloquer les messages.

Mais même avec ma mère, la police ne nous prenait toujours pas au sérieux. Ils m’ont accusée d’avoir envoyé volontairement la photo au gars, de vouloir lui faire payer une peine de cœur (je ne le connaissais même pas !), de vouloir me faire de l’argent sur le dos d’un « pauvre gars ». Devant mon insistance, ils ont accepté une pauvre main courante et se sont mis à me balader de service en service, pendant plusieurs semaines. Semaines pendant lesquelles le gars a fini par trouver mon véritable numéro (ne me demandez pas comment) et a commencé à le diffuser avec la photo. Je vous laisse imaginer les dégâts.

On a fini par tomber sur quelqu’un qui nous a un peu plus prises au sérieux, et ils ont retrouvé le gars : la trentaine, sans emploi. Un gars qui n’était pas connu des services de police. J’ai donc pu porter plainte nominativement. Cependant ma mère en avait marre et ne m’accompagnait plus, ce qui retardait la procédure car en tant que mineure, je devais être accompagnée. Il a quand même eu une première condamnation, risible, et l’animateur avait fini par retirer les photos sur le réseau Orange, mais si elles avaient été diffusées ailleurs il ne pouvait rien faire. Le gars a fait appel de sa condamnation et est finalement reparti libre comme l’air car la juge considérait que c’était de ma faute, je n’avais qu’à pas mettre de photo en ligne. Il a juste été condamné à retirer toutes les photos, numéros et compagnie. C’est toujours ça mais j’ai trouvé que c’était peu par rapport aux dégâts qu’il a fait/aurait pu faire.

Dès l’instant où je me suis aperçue que ma photo circulait, j’ai tout retiré de mon blog, mais j’ai vraiment été sidérée du manque de sérieux avec lequel j’étais prise.

  • Si vous avez des parents peu concernés, ou qui ne se rendent pas compte de l’ampleur que peut prendre un vol de photos perso (j’avais déjà de grosses difficultés relationnelles, vous imaginez si ma photo avait atterri entre les mains de mes charmants camarades de classe ?), et que vous êtes mineure, vous ne pourrez juste rien faire. Même si un vieux dégueulasse récupère vos photos. Certains hébergeurs acceptent de faire le ménage mais si le harcèlement prend trop d’ampleur et nécessite une plainte, vous êtes dans la merde.
  • Les blogs ont une mauvaise image. On le voit souvent dans les articles où des blogueurs expliquent qu’on les prend pour des demeurés lorsqu’ils avouent tenir un blog. Les gens nous voient comme des Kévins illettrés de 12 ans dont les disputes ne sont pas plus graves que « il m’a volé mon ballon » et dont les articles sont aussi passionnants que « J’aime trop Sasuke lol ». Et qui dit mauvaise image dit plainte qui n’est pas prise au sérieux et harceleur qui a le champ libre.
  • Les conséquences d’un vol de photos sont souvent sous-estimées. Moi, j’ai eu la chance que ma photo ne tombe pas entre les mains de camarades d’école ou de ma famille, mais tout le monde n’a pas cette chance et le harcèlement conduit parfois au suicide. Et encore, dans mon cas, il s’agissait d’une photo normale. Mais certains/certaines mettent des photos de nu, aguicheuses, provocantes, et là ça devient encore pire. Sans compter que certains sont beaucoup plus sensibles que je ne l’étais. Moi, j’ai tenu le coup malgré l’absence totale de soutien. D’autres n’auraient pas tenu.
  • On pense souvent que la loi nous protège. Mais entre théorie et pratique le fossé est parfois énorme. Il suffit de tomber sur un flic qui ne veut pas faire son boulot (en France, en théorie, ils n’ont pas le droit de refuser une plainte. En pratique, ils ne s’emmerdent pas du tout), ou sur des chargés d’affaires qui ne prennent pas la menace au sérieux, et votre harceleur peut faire ce qu’il veut sans être inquiété. La justice est bien moins réactive et sévère que dans les documentaires de TF1. A entendre les reportages, les gens prennent très au sérieux les potentiels pédophiles ou même le simple droit à l’image. Eh ben purée, ça fait un sacré contraste avec mon histoire. Je n’ai pas de stats, mais combien de mineurs se font envoyer chier, combien de personnes se font voler des photos, sans conséquences pour le voleur ? Un vol de photos personnelles, ce n’est pas une dispute de cour de récré, même lorsque l’on connaît le voleur.

Que vous soyez mineure ou majeure, faites vraiment attention à ce que vous diffusez. On ne sait jamais sur qui on tombe. Même moi qui n’avais que 3 visites par jour j’ai trouvé le moyen de tomber sur un tordu, alors vous qui avez peut-être beaucoup plus de trafic, je vous laisse imaginer les risques.

Suite à cette histoire, j’ai dû changer de numéro, car évidemment il avait circulé partout et ça devenait n’importe quoi. Orange Blog a fermé quelques mois plus tard, non pas à cause de moi, mais du coup s’il restait des photos sur le réseau elles ont disparu avec lui. A l’époque je ne savais pas qu’on pouvait retrouver une photo avec google images et donc je ne savais pas si ma photo avait été diffusée ailleurs. Dans tous les cas, le changement de numéro, puis le changement total de pseudo, blog et compagnie m’ont plus ou moins mise en sécurité. J’ai eu de la chance que cet harcèlement n’ait pas gagné mon lycée car ils ne m’auraient pas ratée.

Je vous avoue que cette histoire m’a bien douchée. Je ne me suis plus jamais montrée sur internet et j’en suis même venue à fuir les photos de famille ou les photos « innocentes » entre amis ou même les photos de classe. J’hésite souvent à faire des articles typés « beauté » car je ne veux même pas montrer un seul bout de peau ou de cheveux. J’en suis devenue parano. D’ailleurs je googlise souvent mon nom. J’avais d’ailleurs pété une crise une fois, à une amie qui m’avait prise en photo en douce et l’avait mise sur son skyblog avec mon nom, genre c’est normal. Elle ne voulait même pas la retirer, j’ai dû déposer une main courante pour qu’elle comprenne que je ne plaisantais pas avec ça. Ce qui avait gelé nos relations d’ailleurs, y compris avec une amie commune. Tant pis, j’assume ma paranoïa, je préfère perdre des amis plutôt que de revivre ce qui m’est arrivé.

Faites attention, vraiment. On ne redira jamais assez qu’internet regorge de tordus.

Publicités

Auteur :

Je suis une femme de 27 ans, blogueuse humeurs et emploi, cherchant à creuser son trou dans le monde du travail malgré son handicap.

3 commentaires sur « Pourquoi je ne mettrai jamais de photo de moi sur internet »

  1. Wouha, je comprend que ça ne te donne pas envie de te montrer…
    La justice est vraiment mal faite, il en est quoi du droit d’auteur ? du droit à l’image ? de la protection des mineurs? c’est fou ça… ça m’énerve alors que pourtant, ça ne m’étonne même plus…
    Tu as eu du courage pour ne pas laisser tomber et te faire entendre malgré que tu sois totalement seule face à tout ça, franchement chapeau !

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne sais pas ce qu’il en est de tout ce qui est droit à l’image aujourd’hui (même si je vois souvent des illustratrices batailler pour faire respecter leurs droits, pas forcément avec succès), mais à l’époque les flics s’en foutaient complètement. Ils semblaient vraiment penser que j’avais provoqué le gars et que je récoltais ce que j’avais semé alors que ma démarche était innocente.
      J’ai eu du courage, oui et non, je pense que si ma photo avait gagné mon lycée, même si elle n’avait rien de choquant, j’aurais beaucoup plus mal réagi. Le plus pesant était cette impression de se battre contre des moulins à vent.

      J'aime

  2. Je te comprends totalement. Moi-même, j’ai entrepris la démarche de faire retirer les photos de moi qui traînaient en ligne car je ne souhaite plus que l’on puisse m’identifier aussi facilement. C’est un travail de longue haleine mais j’y suis presque.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s