Publié dans Une vie de rousse

Qu’elle est chiante cette banque.

tirelire

Bon, on a tous trouvé un jour où l’autre que notre banque était chiante. Moi quand j’ai la poisse, j’ai tendance à l’avoir bien collante, et une fois de plus, ça s’est vérifié.

Il se trouve que je suis allée garder un chien chez ma mère, à Orléans, pour me faire quelques sous. Vu que je n’ai pas de boulot, c’est toujours ça de pris et elle me remboursait mon billet de train car ça lui rendait service (une cliente qu’elle ne veut pas perdre, alors qu’elle a déjà une garde ailleurs en même temps). Du coup, entre l’argent de la garde et le petit billet qu’elle m’a donné pour mon anniversaire, je me suis dit que je ne voulais pas reprendre le train, puis le RER, puis le bus avec une telle somme (bon, pas extraordinaire non plus, mais pour moi ça fait beaucoup) et que donc, j’allais déposer ça à la banque. J’ai la chance d’avoir une banque qui n’est pas régionale, donc je peux déposer des chèques ou du liquide partout en France quand j’en ai envie. M’enfin en théorie.

Comme nous devions aller nous promener au lac avec le toutou, on en a profité pour passer à une agence à proximité. J’entre, un couple de vieux schnoques personnes âgées est au distributeur, donc j’attends. Ils prennent leur temps, puis mamie s’agite, se met à glapir, me regarde comme si j’allais l’agresser sauvagement puis appelle une des dames de l’accueil. Elle s’est fait absorber sa carte. La dame essaie de bidouiller un peu mais n’a pas la clé, et propose au couple d’attendre dans la salle d’attente le temps que la personne qui a la clé revienne, dans un quart d’heure environ. Mamie se met à hurler qu’elle ne quittera pas le distributeur car elle a voulu retirer 150 euros et ne veut pas « que ça tombe entre de mauvaises mains » (dit-elle en me jetant un nouveau regard mauvais). La dame me regarde d’un air désolé, et, pas patiente pour un sou je finis par quitter l’agence, car entendre une vieille mégère glapir pendant un quart d’heure, non merci. J’ai beau être honnête, quand je vois ce genre de personnes j’ai bien envie de prendre les 150 euros et de me barrer avec. Mais bon.

Je remonte dans la voiture et, en allant faire le lac, on tombe sur une deuxième agence de ma banque. Rebelote, ma mère se gare et je retente ma chance. Encore une mamie au distributeur, qui visiblement galère beaucoup à retirer son argent. Une des dames de l’accueil finit par venir l’aider, mais elle se fait envoyer paître par la vieille qui visiblement avait son petit caractère. Bon… j’attends, cinq minutes, puis cinq autres, puis encore. Je soupire. Elle prend bien son temps. La dame de l’accueil revient et demande à la dame de se dépêcher. Et vous savez ce qu’a répondu ce saleté de vieux débris ? « Non, j’ai envie de faire chier la petite jeune« . Saloperie. Je me suis dit que ce n’était franchement pas mon jour et je me suis barrée. J’ai entendu la vieille rire. Je te souhaite un retour de karma, mamie.

Ma mère commence à s’énerver aussi en voyant que je n’ai toujours pas réussi à déposer mon argent, et par chance, on trouve une troisième agence. J’entre et, cette fois, je vais directement à l’accueil. Je demande à la madame si je peux -enfin- déposer de l’argent liquide et elle me répond « Ah mais non madame, on ne prend pas les dépôts le mercredi et le jeudi ». On était mercredi, la banque était putain de déserte, et mes nerfs ont surchauffé. C’est sérieux, ne pas prendre de l’argent les mercredi et jeudi ? Je crois que je suis passée pour franchement impolie car je me suis retournée et j’ai quitté l’agence sans dire au revoir. C’était ça ou je l’insultais.

What’s wrong with my bank ?

Je crois que l’Univers ne veut pas que je dépose mon argent à la banque. J’espère que ce n’est pas pour me caler une agression à mon retour parce que sinon, Univers, je vais doucement te casser la figure.

Le pire, c’est que lorsque je suis rentrée de ma promenade, j’ai eu un appel. C’était mon conseiller bancaire, qui m’appelait pour remettre une couche avec le PEL car selon lui c’est l’investissement qu’il me faut. Mais j’ai pas d’argent à mettre sur ton foutu PEL, alors arrête de me casser les burettes tous les mois mon loulou !

M’en fiche, je retenterai ma chance vendredi. Comme ça, même s’il y a une vieille bique au distributeur, on ne pourra pas me refuser le dépôt à l’accueil. Non mais !

Publicités

Auteur :

Je suis une femme de 27 ans, blogueuse humeurs et emploi, cherchant à creuser son trou dans le monde du travail malgré son handicap.

2 commentaires sur « Qu’elle est chiante cette banque. »

  1. En fait cet article aurait du s’appeler « qu’ils sont chiants ces vieux » XD
    C’est de la pure poisse ta mésaventure. Mais j’ai explosé de rire sur « J’ai envie de faire chier la ptite jeune ».

    Moi je n’ai pas encore eu droit à ce genre de traitement mais j’ai dû faire le parcours du combattant pour obtenir ma première Carte Bleue. Si tu veux lire l’histoire en BD : http://unlezardamadinina.com/a-mort-les-banques/ et http://unlezardamadinina.com/indiana-vee/

    Ça remonte à 2008, c’est tout moche et dégueu. Pardon pour tes yeux…

    J'aime

    1. Haha c’est bien dessiné je trouve moi, en même temps j’ai deux mains gauches donc je ne suis pas prête de savoir dessiner comme ça un jour ^^
      Ma première carte bleue par contre je n’ai jamais eu de souci, pourtant je l’ai eue à 16 ans et à l’époque c’était pas si courant !
      Bon ma mésaventure finit bien, j’ai réussi à déposer mon enveloppe hier ! A moi la fortune et les Bahamas ! (comment ça je rêve ?)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s