Publié dans Une vie de rousse

Petits points sur lesquels je ne me ferai plus avoir quand je loue un appartement !

cage à lapins

Quand on cherche un nouveau logement, on fouille sur internet à la recherche des toutes dernières arnaques, pour se souvenir des trucs auxquels on doit penser, des choses à vérifier ou à demander… on se marre sur les articles parodiques qui traduisent le langage des agences immobilières. Et puis on se marre moins quand on s’aperçoit qu’on s’est fait avoir malgré toutes nos précautions.

Pour être honnête, quand nous avons trouvé notre logement actuel, c’était un peu dans l’urgence, et en plus nous n’étions pas dans une situation où nous pouvions faire les exigeants ou les touche-à-tout. On était contents d’avoir trouvé un appartement alors que seulement un de nous deux bossait et qu’en plus on avait pas de garant. C’était limite un miracle et on s’est méfiés, mais on avait pas trop le choix non plus, alors on a signé le bail et voilà.

Mais en y repensant il y a certaines choses que je vérifierai à coup sûr la prochaine fois, pour être sûre de ne pas revivre ce que l’on vit actuellement : un appartement rempli de moisissures car il a été construit n’importe comment, sans isolation et sans évacuation, entourés de voisins qui font le concours du plus bruyant, avec en prime un chauffe-eau qui ne marche jamais à cause du calcaire.

Premièrement, la prochaine fois qu’on me dira « Oui, il y a un voisin un peu bruyant, mais il est gentil, si vous lui demandez de mettre la télé moins fort ou de baisser sa musique, il le fera, ne vous en faites pas ! ». La réalité, c’est que c’est un gros connard qui a un matériel complet de sono, qui met tous les jours sa musique à fond et qui n’en a rien à foutre de ses voisins. Il fait des fiestas chez lui plusieurs fois par semaine sans tenir compte des autres, alors qu’il sait que la résidence n’est pas insonorisée et qu’il dérange. La police est appelée plusieurs fois par semaine (et pas forcément par moi, je précise avant qu’on me dise que je suis rabat-joie, il dérange VRAIMENT tout le monde), il collectionne les amendes, mais il s’en fout, il continue. Et comme il paie son loyer, la propriétaire ne fait rien et s’en fiche complètement, c’est, selon elle, notre problème. Du coup, la prochaine fois qu’on me parle d’un voisin « bruyant mais gentil » ou alors « un peu bruyant », je zappe et je passe au prochain appartement. Déjà que dans mon précédent appartement j’avais droit à la pouffe qui a des talons greffés aux pattes… je sais pas, quand on vit dans une résidence peu ou pas insonorisée on fait gaffe quand même. Il ne faudra pas que j’oublie d’interroger les voisins hors de la présence de l’agence ou du propriétaire.

Ensuite, une chose est sûre, je ne loue plus en été. Quand on loue en été, généralement, on ne voit pas tous les problèmes que le froid et l’humidité peuvent créer, comme les moisissures ou les infiltrations. Quand on a visité l’appartement, il était nickel-chrome, il n’y avait rien qui pouvait laisser présager l’enfer dans lequel on est actuellement. Et puis l’hiver est arrivé et les murs se sont couverts de moisissure noire dégueulasse. On a commencé à nettoyer à la javel, mais ça revenait en force tout en s’étendant. On a eu de la chance, la proprio a été réceptive, mais c’est une radine et elle a essayé de nous faire passer ça dans les charges locatives, avant de se calmer en entendant le terme « protection juridique » (oui, je suis prudente). Un gars est venu, nous a mis une VMC. C’était la fin de l’hiver, après nettoyage plus rien, on pensait en avoir fini. Mais l’hiver suivant tout est revenu, et on a compris que la VMC installée balançait toute son humidité dans le faux plafond. Sans compter que cette fois, les moisissures ne se limitaient plus à la salle de bains… on en avait aussi sur le plafond du salon et dans la mezzanine, où on dort. Du linge a moisi dans l’armoire et même dehors, l’armoire elle-même a jauni et a gonflé, on était sans arrêt malades. Sans parler de l’humidité qui dégoulinait des murs dans la mezzanine… Cet hiver a été affreux et la propriétaire a bien pris son temps, le problème n’est toujours pas réglé. Le type qui nous a installé la VMC était aux abonnés absents, ne décrochant pas son téléphone et ne rappelant pas malgré mes messages sur son répondeur. On a fini par faire appel au fils du concierge, qui est compétent mais putain de mou du gland, il prend grave son temps. Il vient à peine d’envoyer le devis à la propriétaire (travaux d’isolation, peinture anti-moisissures, nouvelle VMC qui cette fois sera reliée à l’extérieur, et le voisin sera raccordé à notre VMC vu qu’actuellement on se prend son humidité en plus de la nôtre)(et encore, il a fallu le rappeler pour qu’il envoie le devis, il avait oublié… le truc qui fait super sérieux). Encore faut-il qu’elle accepte le devis et qu’ensuite les travaux commencent ! Là on est le début d’été, donc on ne saura pas les effets avant plusieurs mois…

D’ailleurs petit conseil, si jamais votre propriétaire n’est pas ouvert à la négociation, faites appel au service hygiène de la mairie. On a failli le faire nous, mais comme la proprio est ouverte à la négociation (uniquement quand elle est dos au mur mais quand même) on a préféré s’arranger. Le principal est que le problème soit vite réglé. Ce service hygiène est censé être gratuit.

Un point sur lequel je serai plus vigilante aussi, c’est la consommation de l’appartement. Quand j’ai répondu à l’annonce la petite lettre correspondant à la consommation d’énergie de l’appartement n’était pas mentionnée et je n’y avais pas fait attention. Et le fait est que cet appart consomme énormément. Déjà, parce qu’il n’est pas isolé. Du coup on se ruine en chauffage pour rien. Ensuite, parce qu’au lieu d’ampoules on a des espèce de néons qui consomment une blinde, on a aussi de la vitrocéramique au lieu du gaz (et la plaque de mauvaise qualité : là où l’eau bout en quelques minutes avec une cuisinière à gaz ici l’eau est à peine frémissante en 20 minutes << ), une accumulation de petites choses qui fait que la facture d’électricité est sacrément salée quand on fait les calculs. La prochaine fois c’est une des choses que je regarderai en premier car ça fait toute la différence ! On arrive à faire quelques économies en n’allumant pas le chauffage par exemple (ça change rien que ce soit au niveau de l’humidité ou de la chaleur globale), ou en s’éclairant à la bougie au lieu d’allumer la lumière, mais c’est minime.

 Le calcaire aussi. Vous rigolez mais une eau trop calcaire entraîne non seulement des problèmes de peau (je vous raconte pas quand je suis arrivée -_-) mais aussi des tas de problèmes au niveau du chauffe-eau et de la machine à laver. Le chauffe-eau déconne sans arrêt, il faut limite le détartrer tous les mois, et on se retrouve avec des soucis d’eau chaude permanents. On en a pas toujours et quand on en a, l’eau chaude est limitée : en gros c’est exclu de passer plus de 2 minutes sous la douche, on se lave à la militaire. Aujourd’hui ça va mais quand je portais mes cheveux jusqu’aux hanches je finissais toujours à l’eau glacée ! La machine à laver n’est pas la nôtre mais celle de la propriétaire, et je me casse régulièrement les pieds à la détartrer et à donner des coups dedans pour qu’elle redémarre. Le concierge m’a dit que des travaux allaient être faits dans le quartier à la fin de l’année pour assainir un peu plus l’eau. Mais bon, c’est une promesse électorale donc n’en attendons pas trop.

Enfin, je dis que je serai prudente, mais si notre situation n’évolue pas et que nous nous retrouvons encore dans la configuration « un seul des deux travaille, pas de garant », on sera bien obligés de prendre ce qu’on nous offre, même si c’est évident qu’on se fait entuber. Se loger est vraiment difficile et s’il y a des locataires mauvais payeurs, il y a aussi des propriétaires escrocs. Après il y a aussi des propriétaires comme la mienne, qui ne sont pas forcément de mauvaise foi mais qui sont excessivement radins : tout a été fait avec les matériaux les moins chers possibles, avec la main d’œuvre la moins chère possible, et ça a donné des appartements agencés n’importe comment (nos murs sont de traviole xD), qui aujourd’hui partent en lambeaux mais que la propriétaire ne fait pas refaire avant de relouer. Je doute même qu’elle ait vérifié quoi que ce soit car les anciens locataires étaient partis fin juin et on a emménagé genre deux jours après. J’espère juste, la prochaine fois, tomber sur un appartement normal à prix décent !

Publicités

Auteur :

Je suis une femme de 27 ans, blogueuse humeurs et emploi, cherchant à creuser son trou dans le monde du travail malgré son handicap.

4 commentaires sur « Petits points sur lesquels je ne me ferai plus avoir quand je loue un appartement ! »

  1. Alors moi j’ai eu le coup de la réparation lente.

    Logement OK, presque tout OK sauf qu’un jour l’appareil électrique qui gère le chauffage et est dans le tableau électrique s’allume puis s’éteint sans cesse. D’une ça chauffe mal mais surtout… 300 € d’EDF/mois. J’ai saigné de mon compte bancaire. Et pour faire réparer ça quand tu sais que le proprio n’avait pas payé l’électricien agréé de l’intervention précédente… 😉

    J’ai eu mal assez longtemps. Et je note au passage que les réparations promises dès le départ n’ont jamais été faites.

    J'aime

  2. Le simple fait de lire tes déboires me décourage. J’ai également vécu de terribles désagréments, notamment sonores, sauf que j’étais propriétaire. Quand tu te rends compte une semaine après avoir emménagé que tes voisins du dessous sont des fieffés connards qui se battent, mettent la musique et regardent la télé à fond, se permettent de te pourrir quand tu leur dis de la fermer, tu pleures des larmes de sang. Dans cet appart, j’y suis restée à peine un an, je l’ai remis en vente six mois après l’avoir acheté. J’ai rarement eu autant les boules de ma vie. J’ai aussi eu des emmerdes quand j’étais locataire et je ne sais pas si je serais capable de revivre ça aujourd’hui. Il y a où devenir complètement cinglé.

    J'aime

    1. Niveau sonore c’est pas mal ici aussi, déjà la résidence est située dans la même rue que trois garages automobiles et une école primaire. Et en plus les voisins sont vraiment hyper bruyants, la palme revenant à celui d’à-côté pendant ses matchs de foot, pendant lesquels il invite des copains, et ils hurlent tous en chœur en tapant sur les murs, le sol et en balançant des objets partout ! \o/
      J’ai aussi un couple de jeunes qui fait une fête de temps en temps, pas souvent mais quand ils la font toute la résidence en profite.
      Et j’avais aussi le couple qui se jette des assiettes en céramique au visage… devant leur gamine qui un jour s’en est pris une dans la tronche. Ce jour-là la police n’a même pas daigné se déplacer. La prochaine fois que j’entendrai une histoire de gamine qui meurt sous les coups de ses parents je ne pourrai pas m’empêcher de penser à cette fois où j’ai alerté les autorités et que personne n’est venu.
      Ça devait vraiment être l’horreur pour toi, surtout en tant que propriétaire quoi :/
      Nous ça va, on est locataires et seul le manque de moyens financiers nous empêche de partir, mais on peut très bien s’en aller… en tant que propriétaire c’est autre chose. Ça fait pas envie en tous cas :/

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s