Publié dans Une vie de rousse

J’ai du mal avec l’art.

carré noir sur fond blanc

Une chose est sûre, je n’ai pas une âme d’artiste moderne. Ce n’est pas chez moi que vous verrez de jolies photos (bon, je sais me servir de photoshop, mais ça perd de son authenticité, je préfère ne rien faire), de beaux dessins ou des musiques à couper le souffle.

Pour être franche, je n’ai jamais été douée de mes mains. Évidemment, ça ne m’empêche pas d’admirer le talent des autres, mais chez moi, rien de rien. Je me souviens avoir vu un jour un dessin de Maliki qui expliquait que pour bien dessiner, il ne faut pas un talent de base, mais juste du travail. Je ne suis pas d’accord. J’ai essayé, pendant des années, mais à part désespérer deux professeurs de dessin et massacré des centaines de carnets je n’ai absolument pas avancé. Je n’ai aucun sens de la perspective, un trait grossier, je n’arrive pas à coucher ce que je visualise. Pourtant j’en ai des idées. C’est frustrant d’ailleurs. Je m’en sors un peu mieux en peinture mais je sais que je ne gagnerai pas ma vie avec ça. Je suis mauvaise en photo. Mieux vaut ne pas mettre un piano entre mes mains. Mon copain, qui lui est doué et a même exercé en tant que graphiste autodidacte, m’a dit que bien dessiner, c’est être doué de base puis peaufiner son talent. Il a détesté faire MANAA, d’ailleurs. Il expliquait qu’on essayait de le faire rentrer dans un moule et qu’il n’y avait aucune notion de développement, il fallait faire ainsi et pas autrement. Il a donc abandonné MANAA et comme en France, si on a pas de diplôme, c’est comme si on avait rien, il n’a jamais pu être graphiste autrement qu’en bénévolat.

Bref, tout ça pour dire que si je n’ai aucun talent artistique, cela ne m’empêche pas d’admirer d’autres œuvres. J’ai quand même un minimum de sens du détail et de la beauté -même si la beauté est subjective-.

Mais y’a des moments… je sèche complètement et je me demande si l’art ne devient pas juste un gros n’importe quoi.

Je suis censée considérer un carré noir sur un fond blanc comme une œuvre d’art. Si j’avais peint la même chose on m’aurait accusée de me foutre de la gueule du monde (c’est d’ailleurs un peu ce que symbolise le tableau, un gros troll envers les normes artistiques) et je ne l’aurais jamais vendu.

Je suis censée considérer un mec qui sculpte ses excréments comme un artiste. Putain, si j’avais fait la même chose on m’aurait répondu que c’était de la merde -à raison-.

Je ne vais pas faire une liste mais quand je vois que des gribouillis de peinture digne d’un nourrisson se vend des millions, je me dis que l’épisode des Simpson dans lequel Homer voit son barbecue raté devenir une œuvre d’art était vraiment visionnaire, et que l’art est devenu une sorte d’embrouillamini qu’on peut faire passer pour n’importe quoi. Je fais tomber mon verre et je vend les morceaux trois millions d’euros parce que c’est l’expression de ma maladresse ? J’ai la gastro et je vend les restes parce que c’est l’expression de mon tube digestif mal foutu ?

Non, non, il y a des moments où je ne comprends pas. Peut-être suis-je une indécrottable ignorante et que dessiner des pénis dans les agendas des autres restera ma seule expression artistique (eh oh les autres faisaient pareil dans le mien).

Dans un sens, j’ai l’impression que le domaine de l’art s’ouvre de plus en plus, n’est plus réservé à une élite friquée et pompeuse, mais d’un autre côté, je me dis que si c’est pour considérer n’importe quoi comme une œuvre en lui trouvant des qualités sorties du fond du chapeau, ça perd beaucoup en magie et surtout en crédibilité.

Je ne sais pas comment réagir face à cela. Mon homme m’a dit en rigolant que je devrais tenter ma chance en me filmant en train de péter, parce que parfois, à ce stade, c’est mieux que de l’art, c’est du génie. Oui, je sais, il me trolle. Mais le pire, c’est qu’il n’a pas tort. Bien tourné c’est suffisamment stupide pour fonctionner.

La question que je me pose, c’est est-ce que l’art devient vraiment n’importe quoi, ou est-ce que je ne suis pas assez « ouverte d’esprit » ? Est-ce que je devrais tenter ma chance en tant que musicienne anale ou me contenter d’admirer du classique ? Et vous, vous en pensez quoi, de l’art ?

Publicités

Auteur :

Je suis une femme de 27 ans, blogueuse humeurs et emploi, cherchant à creuser son trou dans le monde du travail malgré son handicap.

6 commentaires sur « J’ai du mal avec l’art. »

  1. Vaste sujet! Chacun sa vision de l’art, pour moi c’est loin d’être seulement une question d’esthétisme, ça relève plus d’un concept ou d’une intention. Donc à résultat égal (exemple du carré noir) je pourrais considérer une toile comme de l’art et l’autre non… Libre à chacun d’y être réceptif.
    Bises

    J'aime

  2. C’est conceptuel, on te dit. Tu peux faire de la merde et avoir the concept pour vendre et emballé c’est pesé ! Ceci dit, selon moi, ça ne marche que pour un petit nombre de personnes qui évoluent dans le même petit univers. La masse n’a pas toute les capacités intellectuelles pour pouvoir admirer et encore moins comprendre la chose….

    J'aime

    1. C’est un peu prétentieux le laïus sur la masse, je ne pense pas que ça ne dépende que de ça. Quelqu’un qui n’y connaît rien à l’art peut très bien être réceptif à une œuvre, c’était mon cas quand j’étais enfant et que l’on visitait des musées avec la classe : selon le type d’œuvres certains adoraient et d’autres non.
      Mais du coup, si c’est conceptuel, l’art n’est qu’une bête notion de marketing. On fait la pire bouse au monde, tant qu’on la vend, c’est considéré comme de l’art. Ça perd quand même énormément en crédibilité ^^

      Aimé par 1 personne

  3. J’aime beaucoup l’art contemporain, parce qu’il permet de remettre en question sa représentation du monde, sa représentation de l’art et d’ouvrir son esprit critique. Pour autant, je ne suis pas réceptive à tout : les monochromes, les bichromies géométriques, personnellement, ça ne me fait pas vibrer plus qu’un catalogue de papier peint. Mais je peux m’extasier sur un escalier fait de grilles d’aération et de néons parce que ça m’évoque plein de choses.
    L’urinoir de Duchamps m’interroge (c’est le ready-made qui reprend finalement un peu ton questionnement, qu’est-ce que l’art, pourquoi je ne peux pas décider moi artiste que mon stylo est une oeuvre d’art, pourquoi cela devrait il être beau https://fr.wikipedia.org/wiki/Ready-made), une peinture religieuse classique m’ennuie prodigieusement, sérieux une énième vierge à l’enfant est-il réellement utile d’en mettre plusieurs dans les musées?

    Je pense qu’il y a plusieurs formes d’arts, dont cet art contemporain un peu chelou, qui à part faire réfléchir (la preuve, tu en fais tout un article) ou troubler les représentations n’a pas tellement de portée esthétique (à mes yeux en tout cas). Je ne trouve pas toujours ça intéressant, mais il y a une réflexion, une intention derrière. Et s’il n’y en a pas…ça reste tout de même un concept. Il faut quand même avoir l’idée de faire un truc aussi basique et de le vendre 😉
    Personne n’est obligé d’adhérer ou d’acheter.

    J'aime

    1. Personne n’est obligé d’acheter ? Vraiment ?
      Grâce aux FRAC, Fonds Régionaux d’Art Contemporain, mes impôts et les vôtres servent à acheter ces « concepts ». Ce milieu est loin d’être aussi libéral que vous l’imaginez. L’art contemporain ne serait certainement pas ce qu’il est sans financement public, c’est à dire uniquement avec des clients privés.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s