Publié dans Anecdotes

Les transports et le respect

vieux râleur

Je me demande parfois pour qui est-ce que les gens se prennent. Certains se comportent comme si tout leur était dû, et ça m’énerve. C’est le cas de pas mal de personnes âgées dans les transports en commun. Elles arrivent, ne prennent même pas la peine de dire bonjour et exigent votre place, même s’il y en a d’autres de libres, juste parce qu’elles veulent cette place-là et pas une autre. Et personne ne prend la peine de les remettre à leur place, ce qui pourtant leur ferait du bien.

J’ai récemment commencé un petit contrat de travail, pour deux semaines, et donc je prend les transports tous les jours. Et évidemment, en quelques jours, il a fallu que je tombe sur la relou du coin.

Certains d’entre vous le savent, j’ai une carte de priorité pour personne handicapée, à cause de ma maladie, mais je ne me sers quasiment jamais de cette carte, principalement par honte, je préfère encore rester debout que réclamer car la plupart du temps soit les gens mettent toute la mauvaise grâce du monde à me céder la place, soit ne me la cèdent carrément pas, se permettant de me mettre l’affiche en m’accusant d’avoir une fausse carte. En 2015, certains ignorent encore que la grosse majorité des handicaps sont invisibles. Bref. Tout ça pour dire que je déteste le faire et la plupart du temps je renonce à ce droit, même lorsque j’en ai besoin.

Cependant il peut m’arriver d’être trop mal à l’aise, de sentir que j’ai besoin de me poser, surtout en période de grosses chaleurs comme actuellement, et donc, si je vois une place de libre, je la prends ou alors, si vraiment je n’ai pas le choix, je repère qui semble être le plus sympa et je demande la place en montrant ma carte. C’est normal, j’en ai besoin et après tout ça reste un droit auquel je renonce trop souvent.

Mais les gens ne l’entendent pas toujours de cette oreille et je tombe très régulièrement sur des cas. Comme l’autre jour. Une place se libère, j’avais la tête qui tournait à cause de la chaleur, alors je me suis assise. Mais au même arrêt est entré un couple de personnes âgées. L’homme s’est assis en face de moi, je l’avais à peine remarqué, et je vois sa femme me montrer du doigt sans articuler un seul mot. Et puis elle insiste en me pointant du doigt, toujours sans rien dire. Bon, je peux comprendre qu’elle veuille la place, elle a repéré la petite jeune, mais là pas un mot, pas un « s’il vous plaît », rien, elle me pointe du doigt et exige. Oui mais non. Je ne me suis pas levée. Déjà, parce qu’une personne handicapée est prioritaire sur une personne âgée (je peux être très procédurière quand je suis en face de quelqu’un de peu coopératif) et ensuite parce que je ne cède une place que si les règles élémentaires de politesse sont respectées.

Évidemment, on commence à me regarder comme si j’étais un horrible monstre d’égoïsme (ça ne choque personne qu’une mamie traite quelqu’un comme un chien ?) et je commence à fouiller mon sac à la recherche de ma carte quand j’entends glapir : « La place ! ». Ah, tiens, visiblement elle sait parler, mais pas pour articuler une formule de politesse. Je ne me lève toujours pas et finis par trouver ce que je cherchais et la sors, mais une autre personne finit par céder sa place et, triomphante, la vieille beugle « Ah merci ! Heureusement qu’il y a des gens comme vous parce que y’en a, hein, ce sont de gros cons ! Y’a plus de respect ! ». Visiblement, elle ne parlait pas d’elle-même, alors je me suis sentie obligée d’intervenir.

J’ai mis ma carte bien en évidence et j’ai dit :

« Je ne vois pas pourquoi je devrais me montrer avenante envers une dame qui ne prend même pas la peine d’être polie et me montre du doigt sans même un « s’il vous plaît » pour obtenir ma place comme si elle lui était due. Vous parlez de respect mais le respect se mérite, et ce à n’importe quel âge. Si vous traitez quelqu’un comme un moins que rien, il est normal d’être traitée comme une moins que rien en retour. Si vous aviez été polie, j’aurais pu vous céder ma place, mais il se trouve que je suis prioritaire sur vous et que dans tous les cas je ne comptais pas obéir à quelqu’un qui se permet de me montrer du doigt sans un mot. Puisque vous vous comportez comme une petite princesse madame, sachez que vous n’avez pas de couronne. »

Les gens semblaient gênés mais personne n’est intervenu. Il faut croire que c’est ancré dans les mentalités qu’il faut céder sa place à une personne âgée, même si la personne en question vous traite comme un chien. J’ai juste eu un adolescent qui a ricané derrière moi. Mais je ne sais pas s’il ricanait de moi ou de la mamie en colère.

Il m’est arrivé aussi qu’on me demande ma place alors que toutes les autres sont libres, juste parce que la mamie veut ma place et pas une autre. Dans ce cas aussi j’envoie chier la personne, il ne faut peut-être pas non plus abuser. Mais à chaque fois c’est moi qui passe pour la méchante alors que c’est juste normal. Une priorité n’autorise pas à abuser de ses droits et quand il y a 15 places libres pour une occupée, bah on se met sur une libre et on n’exige pas l’occupée.

J’ai eu le cas d’une mamie vraiment pénible. Le bus était à son premier arrêt, il était entièrement vide, j’entre en première et je m’assois. Elle entre juste après, soupire comme si le monde était sur ses épaules et me dit « Ah non hein, je veux cette place-là ». Je lui ai désigné toutes les places autour, accessibles et aussi dans le sens de la marche. Bah non, elle voulait la mienne. Je lui ai répondu qu’elle n’était qu’une emmerdeuse et qu’elle se contenterait de toutes les autres places. Le chauffeur a tenté de prendre la défense de la mamie (comment peut-on prendre sa défense dans un tel cas de figure ?) mais j’ai sorti ma carte et fin de l’histoire. C’est dingue de devoir en arriver là quand on est dans son bon droit.

Je me souviens d’une fois dans le bus, j’étais assise et mon homme était assis en face, et évidemment, une mamie entre et veut ma place. Je suis dans le sens de la marche, donc elle veut la mienne. Sauf que c’est mon copain qui se lève et cède sa place, car il connaît mon handicap et sait que j’ai du mal à rester debout dans les transports. La vieille semblait mortifiée, s’est assise mais me jetait des regards méchants tout du long du trajet, pour me faire comprendre de manière fort peu subtile que c’était ma place qu’elle voulait. Et lorsque je me suis levée pour descendre, elle s’est jetée sur ma place comme si sa vie en dépendait et a même grogné contre un type qui voulait s’asseoir après moi !

Je sais pas, si s’asseoir est tant un besoin vital que ça, tu prends ce que l’on te donne et tu n’exiges pas une place précise pour ton petit confort. Enfin, dans le cas des personnes âgées il faut une place accessible mais ça reste globalement la même chose.

J’ai toujours pensé que le respect se méritait. Quand j’étais petite, j’ai toujours dit à ma mère que ce n’est pas parce qu’elle était ma génitrice que je lui devais quoi que ce soit. Si elle voulait que je la respecte, elle devait le mériter. Et ainsi pour tous les adultes. Je n’allais pas respecter une ordure sous prétexte qu’elle était plus âgée. Je n’ai jamais compris cette excuse d’ailleurs. Ce sont les actes d’une personne qui vont déterminer si je la respecte ou non, ou du moins si je vais lui accorder ce qu’elle veut. Une personne qui utilise son âge pour agir comme en terrain conquis ne mérite que le mépris. Je méprisais souvent ma mère d’ailleurs, qui utilisait soit la violence, soit le chantage pour obtenir ce qu’elle voulait, sans songer une seconde que ce serait plus facile si elle agissait de manière juste, correcte et compréhensive.

Je crois que je suis décidément incapable de me soumettre à ce genre de petits accords tacites, comme quoi on doit tout céder aux vieux ou qu’on doit le respect aux plus riches/âgés/mieux placés hiérarchiquement. Je suis dans la merde 😀

Publicités

Auteur :

Je suis une femme de 27 ans, blogueuse humeurs et emploi, cherchant à creuser son trou dans le monde du travail malgré son handicap.

6 commentaires sur « Les transports et le respect »

  1. Le problème, c’est, comme tu le dis si bien, que ton handicap ne saute pas aux yeux. Une vieille, et ben ça se voit qu’elle est vieille. Par contre tu es vraiment tombée sur des cas…
    Pour me faire l’avocat du diable, je pense que ces personnes âgées ont aussi du en voir de toutes les couleurs (les gens qui font semblant de ne pas les voir, ce genre de truc) et qu’elles ont du s’aigrir avec le temps.
    Par contre ça n’excuse rien, hein! La vieille qui agite son doigt sous ton nez sans rien dire, là… des baffes!
    J’ai aussi vraiment halluciné lorsque j’étais enceinte. Moi non plus je n’aime pas réclamer une place, alors j’encaisse. Mais quand t’es enceinte au tout début, que t’as l’impression que tu vas t’évanouir et/ou tout gerber, et que la grossesse ne se voit pas du tout, ben vas expliquer qu’il te faut t’assoir…
    Une fois, je suis entrée dans un tram, bien enceinte. Un monsieur se lève, donc je m’assois. En fait il se levait pour la mamie qui était derrière moi (et que je n’avais pas vue). Donc j’ai le droit à des réflexions, et là je pointe mon ventre énorme, j’indique que j’accouche dans 2 semaines, et que j’ai vraiment cru que c’était pour moi, désolée. Oooh… Ahhh… Quelqu’un d’autre s’est levé pour la mamie (qui était au demeurant très sympa et ne m’a fait aucune réflexion).
    Une autre fois, je monte dans un bus pas bondé, mais dont toutes les places assises sont prises. Ventre en avant, j’arpente le bus, personne ne se lève. Ah si, enfin, un papy… Bref; le monde à l’envers!
    Dans un train bondé, ma fille de 4 mois dans les bras, je cherche une place… je remonte tout le train… Enfin une personne à la toute fin du train se lève pour me céder sa place.
    Tout ça pour dire que je compatis!

    J'aime

    1. Oui je me doute que c’est pour ça, mais pour moi être âgé ne dispense pas d’être poli. Sur un trajet court je peux même céder ma place à une personne âgée. Ce que je fais c’est que j’entre dans le bus carte de priorité en main et je reste avec ma carte à la main le long du trajet, comme ça on ne me demande pas ma place et on me laisse tranquille. Les gens qui font semblant de ne rien voir sont pénibles oui >.<

      Aimé par 1 personne

      1. Tout à fait, un peu de courtoisie ne ferait pas de mal!
        Très bien le coup de la carte de priorité à la main. Moi aussi j’ai toujours mon accessoire avec moi: mon bébé 😉

        J'aime

  2. La vache, mais vous êtes vraiment tombée sur des gros cas o_o Vous avez eu raison de vous défendre, de répondre à la personne, quelle que soit la réaction des autres autour de vous (qui jugent finalement sans savoir). Trop de gens laissent couler les choses, ne disent rien, et après on se retrouve avec des choses complètement invivables (voire pire).
    Enfin, j’espère que vous aurez des trajets plus calmes et plus courtois. La politesse vaincra! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s