Publié dans Anecdotes

Depuis quand l’indifférence est-elle de l’homophobie ?

coming out

Il y a quelques jours, j’ai eu un petit clash avec une connaissance. Je dis connaissance parce que je n’avais pas parlé à cette fille depuis la fac, on s’était juste ajoutées sur Facebook histoire d’avoir quelques nouvelles mais ça s’est arrêté là. Elle n’a jamais été une amie ni rien, on ne s’est jamais fréquentées en dehors de la fac.

Et puis elle nous a fait son grand coming-out sur son mur. Moi, je m’en foutais un peu, c’est sa vie, si elle est heureuse ainsi tant mieux pour elle, ça roule. La sexualité des gens ne me regarde pas et surtout j’y suis totalement indifférente. Je ne fréquente pas les gens pour leur sexualité mais pour ce qu’ils sont. Bref, je l’ai trouvée un peu lourde à multiplier les statuts sur les droits des homos, les partages d’articles et tout, mais je fais la même chose pour les droits des animaux donc je n’ai pas grand chose à redire.

Mais voilà qu’elle se sent obligée de m’envoyer un message privé pour me dire qu’elle est lesbienne, au cas ou je n’avais pas compris. Je lui ai dit que j’avais vu et je pensais que ça s’arrêterait là. Mais elle me répond « c’est tout ce que tu as à dire ? ». Bah oui c’est tout ce que j’ai à dire. Que voulait-elle que je lui dise ? Je ne lui ai pas parlé depuis des années, elle avait déjà fait son coming-out, il aurait fallu que je lui adresse des félicitations en courrier recommandé avec AR ? Je sais que je suis à des lieues d’être une experte des relations humaines mais là je ne savais pas trop quoi répondre. J’ai essayé d’y mettre les formes (bon, ok, je n’ai aucun tact, c’est vrai) et je lui ai répondu que je me fichais de sa sexualité, que ça ne me regardait pas et qu’elle faisait ce qu’elle voulait. Après tout, c’est une femme libre, elle n’a pas besoin de mon avis sur la question pour faire ce qui est le mieux pour elle.

Sauf qu’elle s’est braquée, m’a sorti « mais tu es homophobe en fait ! » avant de se remettre à multiplier les statuts comme quoi elle ne s’attendait pas à trouver de l’homophobie parmi ses amis et que c’était vraiment décevant. Je m’attendais à ce qu’elle m’enlève de sa liste dans la foulée mais même pas. Je lui ai alors demandé depuis quand l’indifférence est-elle de l’homophobie. Je suis quelqu’un de pudique, je n’étale pas ma sexualité au grand jour (en même temps je suppose que les gens s’en foutent xD) et même si j’en changeais je n’irais pas avertir tout le monde, car j’estime que ça ne regarde personne. Je ne ressens ni fierté ni honte à être hétérosexuelle, je suis comme ça, c’est tout. Je n’ai jamais rejeté quiconque à cause de sa sexualité, tout simplement car je ne choisis pas mes amis et connaissances en fonction de ça. J’estime que les gens sont libres de faire ce qu’ils veulent et que je ne n’ai pas mon mot à dire. C’est tout.

Elle ne m’a pas répondu. Et a fini par me virer de ses amis, en fait. J’ai envie de dire, tant mieux. Parce que je n’arrive toujours pas à comprendre en quoi mon attitude était homophobe. C’est interdit, de s’en tamponner le coquillard ? J’étais censée changer mon avatar pour un drapeau multicolore et me mettre à militer pour les droits des homosexuels (j’ai du mal à comprendre le concept d’ailleurs, pour moi les droits des homos ça va de soi, même si je sais que dans les faits, ce n’est pas le cas) juste parce qu’une gonzesse à qui je n’avais pas parlé depuis des années a fait son coming-out ?

En fait, je n’ai jamais compris tout ce foin fait autour de la sexualité, de la couleur de peau, du handicap. Je n’ai jamais fréquenté quelqu’un en fonction de ça et pour moi nous sommes tous égaux, il n’y a pas besoin de tergiverser. Nous sommes dans un pays supposé libre et j’ai du mal à concevoir le fait qu’il puisse y avoir des discriminations alors que nous sommes libres d’être ce que nous voulons. En fait j’y suis indifférente car je n’y fais pas attention dans mes relations avec les autres. C’est quelque chose qui pour moi fait partie du paysage et dont je me fiche complètement.

Je ne sais pas comment faire comprendre aux gens que pour moi la sexualité c’est comme les opinions politiques, c’est privé, un peu tabou. Que ce n’est pas parce que je me fous totalement de la leur que je les discrimine ou que je les insulte pour autant. C’est comme ça, c’est tout. A la limite si une personne a envie de me parler des discriminations qu’elle rencontre, oui, pas de problème, mais étaler sa sexualité à tout va ou insister lourdement jusqu’à ce que je finisse par grogner quelque chose, non, juste non ! Pour moi ça c’est juste de l’attention whorisme (amis des anglicismes bonjour). Je sais que l’époque est à la disparition de la vie privée et à l’étalage du moindre aspect de sa vie sur internet, mais je suis un poil arriérée à ce niveau. J’ai un blog, mais je n’ai pas encore franchi toutes les étapes de la personnalité publique.

Enfin, vu les réactions de cette personne, j’ai surtout l’impression qu’elle avait besoin de reconnaissance (ou juste de se faire mousser) et d’être le centre d’attention, donc elle n’a pas du tout apprécié mon indifférence. Elle m’a surtout faite penser à tous ces gens qui voient racisme/discrimination partout sans jamais chercher à comprendre le pourquoi du comment. Mais je n’avais pas envie de jouer les hypocrites et donc, j’ai encore manqué de tact. La psy a sans doute raison, je suis nulle pour appréhender les gens. Mais si l’indifférence signifie une phobie alors je suis homophobe, raciste et tout ce qui va avec. Je suis mal barrée.

Publicités

Auteur :

Je suis une femme de 27 ans, blogueuse humeurs et emploi, cherchant à creuser son trou dans le monde du travail malgré son handicap.

17 commentaires sur « Depuis quand l’indifférence est-elle de l’homophobie ? »

  1. Je suis d’accord avec toi, cette Madame voulait de l’attention ! Ta réaction est complètement normale et je pense que tous les gens devraient réagir comme ça : on s’en fout !
    Après, ayant fait mon coming-out récemment, je comprends ce besoin de vouloir les crier sur tous les toits mais franchement au final, c’est une affaire privée.

    J'aime

  2. Haha, ton article m’a bien fait rire. J’aurais réagis comme toi puisque moi aussi je suis indifférente à ça, et surtout, tu n’as pas de lien particulier avec cette personne.

    Mais bon, c’est tout nouveau pour elle, et malheureusement, elle va se calmer lorsqu’elle va tomber sur des vrais homophobes…

    J'aime

  3. Comme toi je m’en fiche… si je rencontre quelqu’un je ne vais pas lui demander cash quelle est la sexualité et déterminer avec cette information si je vais continuer de lui parler ou non. Comme je ne vais pas lui demander sa religion. Je m’en fiche. Ça ne me gêne pas pas plus d’avoir une amie lesbienne qu’une amie hétéro. Si on doit lever un autel à chaque fois qu’il y a un coming-out on n’a pas fini ! Ce n’est pas parce que je ne m’affiche pas ouvertement « gay-friendly » en mettant des drapeaux partout que je suis homophobe !

    J'aime

    1. Le seul moment où je demande la religion de quelqu’un c’est si je l’invite à manger, parce que si je cuisine du porc et qu’il est musulman/juif/whatever ça peut être mal pris. Mais sinon je suis d’accord, ce n’est pas parce qu’on ne s’investit pas pour une cause qu’on la déteste.

      J'aime

  4. Dai bar. Ton article m’a faite sourire. Je me sens un peu moins seule d’un coup.
    Avec cette grande blague des avatars à drapeau arc-en-ciel, on en oublie Nyan-cat, le pauvre 😦 ! Moi je trouve que c’est une honte, et qu’on devrait faire une manifestation pour ce manque de Respect tooootaaaaaal.

    J'aime

  5. Quand on est agressif comme ça, c’est qu’on assume pas ce qu’on est finalement. A tout prendre au 1er degré ^^’
    C’est comme dire à quelqu’un qui est hétéro : oh bravo 😀 Je suis pareille que toi, chacun sa vie et qu’il soit bien dans la sienne.
    Tu es tombé sur un bien drôle de phénomène.

    J'aime

  6. Ahah j’en connais aussi une comme ça qui a fait son coming out dans le lycée mais une autre l’avait fait avant en mode premier vrai couple lesbien dans le lycée catho quoi. Alors tout le monde s’en foutait et ça se voyait qu’elle était frustrée. C’est stupide. C’est pas de l’homophobie c’est juste que chacun fait ce qu’il veut de son cul 😀

    J'aime

  7. Peut-être que l’absence de réponse satisfaisante l’a déçu et énervée. Peut-être que ton commentaire l’a blessé.
    En tout cas, j’aimerais bien connaître aussi ce qu’elle a pu ressentir et quelles ont été ses raisons d’avouer publiquement sa sexualité.
    Je partage ton point de vue sur « la sexualité des autres, je m’en fiche », pour moi tant que tu es heureux (se) et épanoui(e) peu importe. Mais ce que je comprend un peu moins c’est pourquoi en faire toute une déclaration. C’est cliché et un chouia narcissique non ?
    Parce que je m’imagine le faire sur les réseaux sociaux en publiant: « hey les GENS, vous savez quoi ? Je suis HETERO !! Waouuuuu non ? Poney multicolores et paillettes dans vos faces ». Et je rigole toute seule.
    Bref tu l’aura compris, il vaut mieux prendre du recul et ne pas en faire grand cas.
    P.S: pour la petite histoire, je bossais en grande surface pour les fêtes de fin d’année et mon portable était au vestiaire puisque j’étais débordée en cette veille de Noel. Sur ce je prends une pause bien méritée avant de me jeter à nouveau dans l’arène et je consulte mes messages. Et là ma sœur m’annonce sa grossesse et dans la foulée m’incendie parce que je ne lui ai pas répondu tout de suite. Après m’avoir traité de tous les noms (charmant hein?), elle s’engage dans une commémoration plaintive du fait de mon indifférence à cette merveilleuse nouvelle. Comment te dire ? Je suis débordée, je n’ai pas mon portable, je travaille comme un forçat et toi tu me pourri la tête car je n’ai pas eu le TEMPS de répondre à ton annonce.
    Ton anecdote m’a fait penser à ça. Une demande d’attention immature et narcissique bien fatigante.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s