Publié dans Anecdotes

Les réseaux de blogs et moi

réseaux sociaux

Je vous en parlais dans un autre article, je blogue depuis 2006. J’ai énormément changé d’hébergeur, au gré de mes envies, ou bien de ma volonté de disparaître sans laisser de traces. Quand je change, j’aime bien changer totalement, et effacer mes anciens écrits.

Cependant, ce qui est très récent, c’est mon approche des réseaux de blogging, ces plate-formes où s’inscrivent les bloggeurs pour mettre en avant leurs articles. J’ai découvert le concept en 2014 et je n’étais même pas au courant de cette tendance auparavant. Pourtant, c’est quelque chose qui a beaucoup changé ma manière d’écrire.

Avant, je n’écrivais que pour moi-même, et j’étais bien souvent la seule à lire le résultat. Quelques amis avaient le lien de mon blog mais s’en foutaient un peu, passaient de temps en temps sans laisser de commentaire et sans jamais me faire de retour. Si j’avais une visite par jour j’étais heureuse (et je ne me rendais pas compte que c’était la mienne xD) et je ne me préoccupais absolument pas des réactions que pouvaient engendrer ce que j’écrivais.

Le seul moment de gloire que j’ai eu fut lorsque j’ai écrit un billet sur une arnaque dont j’avais été victime et qui touchait beaucoup les étudiants : une nana venait vendre des peluches en porte à porte, des peluches bien chères, en nous expliquant qu’elle était en concurrence avec d’autres personnes pour son poste et donc qu’elle devait vendre un max. Je ne sais même pas ce qui m’avait pris d’ouvrir ma porte ce jour-là, je n’ouvrais jamais à personne -je n’étais en résidence étudiante que provisoirement, j’avais été relogée là à cause de mon handicap. L’ascenseur de l’immeuble de ma mère était en travaux et on vivait au 8ème étage, je ne pouvais pas monter à pied.- car j’en avais déjà marre du boucan permanent, mais si en plus on me faisait chier… bref. Déjà à l’époque je collectionnais les peluches, elles étaient jolies bien que chères, et je voulais me débarrasser de la fille alors je lui en ai pris une. Sauf que quand j’ai regardé le nom de sa société sur internet, j’ai vu qu’elle n’existait pas, et j’ai ensuite remarqué l’étiquette « WWF » sur la peluche. En gros la nana revendait des peluches estampillées WWF le double de leur prix en se faisant passer pour une pauvresse en quête d’emploi. Quand j’en ai parlé, mes visites ont explosé et je n’ai jamais autant eu de commentaires de ma vie. L’arnaque semblait répandue dans tous les gros campus de France. Comme quoi en parler, ça sert !

Quand je regarde les plate-formes telles qu’Hellocoton, je me rends compte que ça existe depuis plusieurs années (2008 pour Hellocoton !) et je me demande comment j’ai pu passer à côté. Ou alors je me suis retrouvée dessus un jour mais tout ce rose m’a faite fuir et je n’ai pas chercher à comprendre, c’est possible aussi. Je vais sembler un peu brutale mais pour moi, un site tout rose bonbon avec en première page des nanas hyper maquillées (le jour de mon inscription je trouvais le maquillage horrible en plus xD) et des cupcakes c’est tout simplement un site pour poupouffes. D’ailleurs la première réaction de mon homme, quand il m’a vue m’inscrire, a été de me dire « Pourquoi tu t’inscris sur un truc de pétasses ? ». La raison principale était une certaine nostalgie du réseau Orange Blogs, qui était une plate-forme relativement similaire, bien que n’étant pas aussi complète. Je m’y inscrivais aussi car nombre de concours intéressants demandaient de suivre des profils précis et bien que n’étant pas une concouriste, ce n’est pas non plus un crime de s’inscrire pour cette raison !

C’est vraiment Hellocoton qui m’a fait découvrir bon nombre de blogs divers et variés, allant de la cuisine aux humeurs, en passant par quelques rares blogs beauté qui arrivent à m’intéresser. Le site n’est malgré tout pas irréprochable car certains aspects m’ennuient, comme la pub (j’utilise un bloqueur mais j’ai également un add-on qui me montre le nombre de pubs et cookies bloqués… de tous les sites que je fréquente Hellocoton est le deuxième en termes de nombre de blocages), le fait que ce soient souvent les mêmes blogueuses qui soient mises en avant (avec de temps en temps une personne à moins de 20 abonnés pour faire genre) et surtout… bordel, pourquoi avoir mis le « people » dans la catégorie « culture » ??? Le people ce n’est pas de la culture, c’est du voyeurisme, et la catégorie se retrouve régulièrement envahie de profils spams qui racontent la vie de Kim K en 35 millions d’articles alors qu’on a juste envie de faire quelques découvertes littéraires ou cinématographiques. Du coup au lieu de regarder la catégorie dans sa globalité on se retrouve à devoir filtrer. C’est chiant car on rate sûrement plein de bons articles à cause de ça. Et puis le rose quoi, ça fait cliché de fifille, j’avoue que j’aimerais bien voir un design plus neutre. Je sais que je suis très « garçon manqué » (j’aime pas cette expression, comme si le fait de ne pas me maquiller et de ne pas aimer le rose bonbon faisait de moi un mâle) mais quand je viens j’ai l’impression de traîner sur le site d’un random magasine typé féminin qui va me proposer le dernier régime à la mode.

Hellocoton m’a aussi permis de mettre mon blog en avant, chose qui ne m’était jamais arrivée. Mais plus ça va, plus le revers de la médaille me saute aux yeux et me dérange un peu. A chaque sélection c’est le même manège : des gens qui s’abonnent à mon profil pour se désabonner et se réabonner à chaque nouvelle sélection (histoire d’être dans les derniers visibles) ; des requins qui vont automatiquement liker tous les articles sélectionnés histoire de bien profiter (le pseudo des personnes qui aiment les articles apparaît et on peut cliquer dessus, et ça, certain(e)s l’ont bien compris), sans jamais réagir sur les articles en question… c’est frustrant, j’ai l’impression que ce qui est censé être une récompense fait de moi une vitrine pour d’autres personnes qui n’en ont rien à faire de moi et de ce que je peux bien écrire habituellement. Heureusement, avec le temps, de vrais lecteurs sont venus à moi et prennent la peine de donner leur avis, y compris sur les sujets sensibles que je traite parfois bien maladroitement avec mon tact de mammouth laineux. Et je les en remercie, parce qu’acquérir un lectorat fidèle est sans doute la plus géniale des récompenses.

Inspillia est un réseau que j’aime également beaucoup, car non seulement ils mettent en avant des profils loin d’être populaires mais très intéressants (eh oui les beaux articles ne sont pas l’apanage de quelques élues) mais ils n’hésitent pas à mettre en avant des sujets à controverse ou qui pourraient être mal pris. Sur Hellocoton, les coups de gueule sélectionnés sont souvent bien gentillets et je ne me souviens pas avoir vu des sujets controversés mis en avant ou traités autrement qu’avec humour ou désinvolture. Cependant Inspillia souffre d’une interface vraiment minime et peu attirante, malgré la qualité de son contenu :/

Je suis en tous cas bien contente d’avoir découvert ces réseaux, car c’est une mine d’or, les profils sont vraiment variés et même moi qui suis très difficile j’ai trouvé mon bonheur. Je pense que ça compense largement le fait de servir de vitrine à quelques profiteurs à l’occasion ! J’y reste malgré tout discrète et je me contente des plate-formes dédiées aux blogs. Je n’ai pas créé de page Facebook, de compte Twitter & Co pour mon blog car je ne souhaite pas tomber dans le piège de la course à la connectivité/popularité. Mon blog reste pour moi un divertissement et je ne veux pas me sentir contrainte d’être présente partout pour grappiller quelques visites. Et pour être honnête, je n’en ressens pas le besoin non plus, car je n’ai conclu aucun partenariat ou concours nécessitant une telle présence. Je préfère la qualité à la quantité, et je sais que les personnes qui viennent régulièrement ici valent bien la peine que je reste moi-même sans suivre tous les pseudo-conseils de blogging que l’on voit partout. La meilleure façon de bloguer, c’est celle qui nous convient. Je blogue donc je suis ! 😉

hyper connectivité

Publicités

Auteur :

Je suis une femme de 27 ans, blogueuse humeurs et emploi, cherchant à creuser son trou dans le monde du travail malgré son handicap.

4 commentaires sur « Les réseaux de blogs et moi »

  1. Je ne connaissais pas Inspillia alors merci, m’en vais y faire un tour…
    Pour Hellocoton…. je n’aime pas tellement non plus mais quand on est blogueuse c’est un peu un incontournable….

    J'aime

  2. Sur tes conseils je me suis créé un compte sur Hellocoton, mais soit je suis vraiment une quiche (ce qui n’est pas impossible) soit je ne peux pas mettre mon blog en avant chez eux : dans les instructions d’installation ils disent de sélectionner la plateforme de mon blog, sauf que dans leur liste ma plateforme n’y est pas… Alors comment je fais ???

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s