Publié dans Une vie de rousse

Dans la vie, il faut suivre ses rêves.

suivre ses rêves

Ces derniers temps, j’ai lu beaucoup d’articles de personnes qui ont décidé de suivre leurs rêves. Je crois que je vais m’y mettre pour suivre les miens et vous donner un petit aperçu de ce qui vous attend :

  • Il y a quelques temps, j’ai rêvé que je trouvais enfin un boulot. J’étais de retour dans mon ancienne ville et mon homme m’accompagnait à mon premier jour en râlant parce que je n’avais pas un 35h. Mon boulot consistait à jeter des pierres aux clients pour qu’ils n’entrent pas dans le magasin 😀 Bizarrement ce projet professionnel n’a pas été validé par ma conseillère Pôle Emploi. Pour une fois que j’avais une idée sympa…
  • J’ai aussi rêvé que mon beau-frère devait venir s’installer à la maison. Ce type, je le hais, et je ne voulais pas, mais la loi nous imposait de l’héberger car il avait un enfant (heureusement que c’est plus compliqué que ça dans la vraie vie). Évidemment, il gardait son comportement habituel, à fumer sous mon nez et à balancer des remarques sexistes, et il devenait violent lorsque je lui demandais de sortir pour ça. J’ai donc fini par sortir tranquillement le couteau à poissonnerie de mon homme et j’ai tué mon beau-frère. Mon homme a fini par rentrer, a vu le cadavre puis s’est installé sur son ordi en râlant que j’aurais pu faire ça ailleurs que dans l’appartement. Je lui ai alors répondu que le beauf refusait de sortir. Je me suis réveillée avant de savoir ce que j’avais bien pu faire du corps x)
  • Un jour, j’ai enfin pris le contrôle du monde. J’ai suivi ce que je veux faire depuis toujours, à savoir pendre les lobbys haut et court, instaurer le revenu de base,  l’égalité entre humains et animaux et brûler toutes les drogues. Vaste programme. J’ai fini assassinée par mon homme car je considérais le sucre comme une drogue.
  • Je me suis aussi retrouvée projetée dans le monde d’Harry Potter. J’étais une sorcière (mariée à Malefoy, ça commençait bien) mais j’agissais comme une moldue, cherchant à améliorer leurs conditions de vie, à réparer leurs erreurs, et du coup je me disputais souvent avec mon mari qui estimait que je n’avais pas à me soucier d’eux. Je ne me souviens plus des péripéties mais à la fin de mon rêve, j’étais un peu comme Peter dans Heroes, une bombe prête à exploser, et j’ai lancé un Avada Kedavra géant, anéantissant tout le monde aux alentours. Oui, oui, j’ai fait mieux que tonton Voldy.
  • J’ai aussi fini par créer mon propre refuge pour les animaux vieux ou handicapés. Mais le lobby de la croquette passait son temps à venir poser des bombes chez moi car je refusais de nourrir les animaux autrement qu’au BARF and RAW feeding et j’avertissais les adoptants des dangers des croquettes à céréales. Et moi je sombrais dans la folie car je n’en pouvais plus de voir mourir les animaux que je voulais sauver à cause d’une bande de fous.
  • Je me suis aussi vue, dans le futur. Du moins, ce qui pourrait être mon futur moi. Je n’ai jamais réussi à trouver un emploi et, à l’aube de la trentaine, la frustration et la rage s’accumulant, je finissais par planifier un gigantesque attentat contre le gouvernement pour leur faire comprendre que ce n’est pas aux chômeurs qu’il faut s’en prendre. Je voulais faire un coup d’État pour prendre le pouvoir et enfin arranger les choses. Sauf que je me suis faite dénoncer par mon voisin qui voulait se venger de mes plaintes au sujet de sa musique. Et j’ai été guillotinée sur la place de l’Élysée pendant que le Président faisait un discours comme quoi il ne tolèrerait pas la violence envers les riches.

Je vous le demande, à vous qui pensez qu’il faut suivre ses rêves. Êtes-vous sûrs de vouloir que je suive les miens ? 😀

Publicités

Auteur :

Je suis une femme de 27 ans, blogueuse humeurs et emploi, cherchant à creuser son trou dans le monde du travail malgré son handicap.

6 commentaires sur « Dans la vie, il faut suivre ses rêves. »

  1. Ben dis donc… Ils sont plutôt violents tes rêves, non ?
    Je ne me suis jamais intéressée à l’interprétation des rêves, principalement parce que je trouve les miens trop WTF (encore que je me sente battue à plate couture par l’histoire de la chasse aux clients avec moults jets de pierres)… Le dernier en date concernait un escalier géant, sombre, sans fenêtres et surtout interminable, dans lequel je devais esquiver des centaines de milliers de balles de tennis qui dévalaient sans interruption les marches. C’est un miracle que je ne sois jamais tombée d’ailleurs !

    J'aime

    1. Oui les rêves dont je me souviens en ce moment sont plutôt violents. Je ne m’intéresse pas spécialement non plus à l’interprétation des rêves mais je trouve que ceux-ci représentent bien ma frustration vis à vis du chômage, des solutions possibles, de la corruption des élus à ce sujet…

      J'aime

  2. Ah! Je ne suis pas la seule à rêver d’Harry Potter… Moi c’est avec Rogue… je passe mon temps à me faire les morveux qui le harcèle. Je déteste ce genre de comportement, j’en ai été victime, et du coup je me « venge » dans mes rêves sur des bourreaux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s