Publié dans Une vie de rousse

Je pense que cette fois, je n’irai pas voter.

élections

En ce moment, je suis lasse. Lasse de voir que malgré tous mes efforts, malgré toute ma niaque, ma volonté, mon envie de faire quelque chose de mon existence… eh bien plus ça va, plus je me dis que je n’ai pas d’avenir.

Je suis une jeune diplômée, je suis handicapée, j’ai très peu d’expérience professionnelle. Je me prends des murs en pleine tronche à chaque tentative de formation, de reprise d’études ou même d’entretien d’embauche, il y a toujours quelque chose qui ne va pas. Je n’ai pas assez d’expérience, mon handicap invisible fait trop peur, je n’ai pas le diplôme requis (nan parce qu’apparemment, pour enseigner les soustractions à un gosse de primaire, faut faire partie d’une grande école, attention, serious business), je n’ai pas de voiture… toujours, toujours un prétexte.

Les mois, puis les années passent, je vieillis, j’approche de la trentaine et je n’ai jamais réussi à trouver un contrat de plus de deux semaines.

Je suis de plus en plus aigrie, et je ne supporte plus de lire les gens qui affirment que les chômeurs cherchent bien leur chômage, que ce sont tous des parasites, que du boulot il y en a pour tout le monde alors que la seule chose que les patrons distribuent en grande quantité, c’est la précarité. Des jobs dont même ces braves citoyens qui se permettent d’ouvrir leur bouche ne voudraient pas. Ça ne choque personne de voir des contrats d’apprentissage de deux ans pour devenir caissière ou équipier McDo ? Moi oui, ça me choque. L’apprentissage c’est pour les métiers d’avenir, pas les boulots alimentaires.

Je suis lasse des abus en tous genres sur le marché du travail, encouragés par les gouvernements successifs parce qu’ils pensent que c’est en augmentant la précarité qu’on va réduire le chômage. C’est sûr, quand on est en contrat d’apprentissage, on sort des statistiques, mais ça ne veut pas dire pour autant qu’on gagne de quoi vivre et qu’on a un vrai taf. « Prendre ce que l’on a » ça va bien quand on vit encore chez ses parents, mais pas quand on veut vivre. Bref.

Je ne vois même plus l’intérêt de voter parce que quel que soit le parti, c’est toujours le même schéma : ils se préoccupent de nous pendant les élections, avec mille et une promesses, et puis une fois élus ils nous oublient. Ils détournent un max de pognon, placent un maximum de membres de la famille et d’amis, déposent leur larcin dans un paradis fiscal puis laissent la place à un autre qui fera exactement la même chose. On leur fait un procès pour la forme mais ils s’en tamponnent le coquillard, presque tout ce qu’ils ont pillé est mis en sécurité ailleurs et n’est plus récupérable.

Aujourd’hui je vois des gens manger dans la main de Sarkozy, oubliant bien vite que son mandat a été si catastrophique qu’il a conduit la gauche au pouvoir, tant les français haïssaient la droite. Oubliant bien vite les procès dans lesquels lui et ses proches se sont débattus une fois l’immunité présidentielle levée. Ils veulent réélire un type alors que sa candidature en soi est une rupture de promesse : il avait promis que s’il échouait face à François Hollande, nous ne le reverrions plus. Élire quelqu’un sur la base d’un mensonge, ça n’augure rien de bon. Même si ça ne me concerne pas trop, au vu de ma situation sociale, voter pour son parti serait me tirer une balle dans le pied.

Je souris devant les gens qui me disent que voter est mon devoir de citoyenne. Mais si moi j’ai des devoirs, ma Nation en a aussi envers moi : celui de subvenir aux besoins de tous, au niveau de l’emploi, du pouvoir d’achat, du bien-être. Ma Nation ne remplit pas son devoir envers moi, pourquoi devrais-je remplir mon devoir envers elle ? Je lis tant de choses sur les jeunes qui ne votent pas, mais en même temps, pourquoi irions-nous voter pour quelque chose en quoi personne ne croit ? Quel que soit le bulletin déposé dans l’urne, le résultat est le même : je me réveille au chômage, le compte en banque à sec (le chômeur qui a Babylone en allocations, c’est un mythe mes amis), l’avenir d’un noir d’encre. Alors que pourtant je fais des efforts envers mon pays : j’essaie d’acheter un maximum français, malgré mon peu de moyens je préfère acheter local plutôt qu’importer, quitte à payer plus cher j’encourage nos entreprises et non d’obscures multinationales. J’adore l’Histoire de France, que je trouve riche et très intéressante, jamais je n’ai insulté le pays, plutôt ses dirigeants dont chaque mot est un poignard tant ils sont à côté de la plaque. Volontairement sans doute, d’ailleurs.

Mais le fait est qu’aujourd’hui, je ne crois plus en rien. Même mon propre pays ne croit plus en moi, a-t-il vraiment cru en moi un jour ?

Des gens se sont battus pour le droit de vote qui aujourd’hui ne signifie plus rien. J’ai lu un homme qui disait que le pays avait besoin d’une révolution, et je suis d’accord avec lui. Tant que les mêmes pourris seront au pouvoir, tant que les lobbys tiendront nos dirigeants à la gorge, alors nous n’aurons aucun avenir.

Je veux voter pour une France plus juste, une France qui me permette de me lever le matin en me disant que je garderai mon toit, que je continuerai à manger à ma faim, que je pourrai un jour m’intégrer dans la société et gagner ma vie. Je veux voter pour une France forte qui ne laisse pas des riches connards dicter leur loi. Personne ne propose cette France, personne ne propose de dégager les ordures égocentriques qui gardent le pouvoir. Alors je resterai chez moi. La révolution ne se fera pas par les urnes, pas comme ça.

Avant je votais pour montrer que j’existais, pour montrer ma petite voix dans la masse. Maintenant je ne vote plus pour montrer que je ne suis pas d’accord et que je ne crois en aucun des partis existants. Sur certains prospectus, ça vise droit dans mes préoccupations, mais au fond, le PS aussi visait dedans lorsqu’ils ont été élus. Mais ma situation n’a jamais changé…

Je ne crois plus en vous, politiques. Avant de nous demander de nous déplacer pour vous, commencez par vous montrer dignes de confiance. Ensuite, on en reparlera.

chômeurs

Publicités

Auteur :

Je suis une femme de 27 ans, blogueuse humeurs et emploi, cherchant à creuser son trou dans le monde du travail malgré son handicap.

10 commentaires sur « Je pense que cette fois, je n’irai pas voter. »

  1. Je n’irai pas non plus voter… Même si je ne suis pas dans la même situation que toi, je ne vois pas non lus l’intérêt de me déplacer pour des politicards qui ne pensent qu’à leur tronche, et oublient bien vite leurs promesses de campagne, une fois qu’ils sont élus…
    En plus ce sont tous des pourris qui trempent dans des magouilles pas possibles, et pour couronner le tout, c’est bien beau la démocratie, sauf que tant que les français-moutons s’évertueront à voter uniquement pour les plus gros partis, sans prendre en compte les idées de partis beaucoup plus modestes et moins connus, mais bien souvent plus proches du peuple et de leurs préoccupations, on continuera à enchaîner les dirigeants nuls et corrompus qui ne font qu’enfoncer encore plus le pays de la fange au lieu de l’en sortir…

    J'aime

    1. Ah mais c’est sûr, tant que les gens ne réaliseront pas qu’il y a des alternatives à la droite et la gauche ce n’est pas près de changer. Mais il y a une diabolisation systématique des partis alternatifs (FN compris, ils ont mauvaise réputation, en partie justifiée, mais ils sont loin de ne proposer que de la merde en attendant, même si leurs propos sont parfois puants. J’ai l’impression que dès qu’un autre parti émerge il se fait descendre) du coup pour les gens c’est droite/gauche… :/

      J'aime

  2. Euh… par petits partis je suis plutôt du côté des partis écolos, mais pas les Verts, ils sont nuls, à part dire « le nucléaire c’est caca » ils savent rien faire de bien !
    En même temps je dis ça mais j’ai pas reçu les professions de foi des candidats toute façon, mais c’est chaque fois la même rengaine donc bon…

    J'aime

    1. J’ai du mal à comprendre d’où vient ce slogan « ne pas voter c’est donner sa voix au FN » (on ne va pas prendre de gants, on sait tous ce que signifie « parti dont je ne veux pas » ^^). Pour moi au contraire ne pas voter c’est un peu comme donner sa voix au parti majoritaire, puisqu’il n’aura pas de concurrence. Et le parti majoritaire n’est pas forcément le FN.

      J'aime

      1. J’estime que si je ne vote pas, ça m’est égal de savoir qui gagne. 😉 Je n’aime pas le FN, je n’aime pas Sarko non plus, et ne pas voter, pour moi, c’est accepter et subir (du coup) le vote des autres.
        Dans ma nouvelle région le parti qui fait 30% c’est le FN et le discours qu’il tient me glace le sang.
        Mais après chacun fait ce qu’il veut et je ne vais pas vous suivre avec un crucifix (ou une crèche entière, c’est la mode) et vous jetant de l’eau bénite; si vous ne votez pas. 😉

        J'aime

  3. Certes les écolos au Gouvernement sont pieds et poings liés, mais rien qu’à lire les programmes des « gros » partis écolos, donc les seuls qui aient une chance d’obtenir un bon nombre de voix, ce qui est relatif vu que plein de gens se foutent de l’écologie en France, je me dis qu’il ne feront pas grand chose d’autre que de taxer les gens pour financer le traitement des déchets, au lieu de punir ceux qui ne trient pas, ceux qui jettent leurs détritus par terre, ou viennent pourrir les rares endroits où la nature subsiste… Mais que font-ils par exemple pour le droit des animaux ? RIEN ! Et ça ça m’énerve car si les écolos eux-mêmes ne se préoccupent pas du sort des animaux, aucun autre parti ne le fera…

    Lampy si j’habitais dans une région où le FN fait de tels scores, je pense que j’irais quand même voter, non pas pour un candidat mais contre un parti dont je ne veux pas… Oui le FN a de bonnes idées dans son programme, mais ils sont dangereux pour la démocratie ! Ces bonnes idées qu’ils ont ne sont qu’un leurre pour s’attirer plus d’électeurs, à mon avis, un peu comme Hitler à son époque qui a instauré des semaines de congés payés pour s’attirer l’électorat ouvrier, alors qu’il n’en avait rien à secouer du sort des ouvriers, tout ce qu’il voulait c’était exterminer les Juifs, les Tziganes, les handicapés, les malades, ses opposants, etc. et imposer au monde la domination de la race aryenne…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s