Publié dans Littérature

Les assassins, de R.J Ellory

Les assassins

J’étais censée faire la critique de ce livre il y a un bon moment, car je l’avais reçu pour les #MLR15 (matchs de la rentrée littéraire) de #PriceMinister. Sauf que je l’ai terminé au moment des attentats de novembre et je me suis dit que sortir une critique d’un livre parlant de tueurs en série pendant cette période n’était pas du meilleur goût. J’ai donc attendu un peu et finalement j’écris cet article. Je me suis engagée donc dans tous les cas je dois le faire, c’est normal !

C’est un bon gros livre de 570 pages, autant dire qu’il m’a bien occupée. Cependant j’en garde une impression très mitigée.

Il se laisse lire sans problème, c’est un fait, on tourne les pages sans se forcer et il est distrayant.

Cependant… avant de l’entamer, j’avais lu des critiques comme quoi Ellory révolutionnait le genre, que c’était un génie, que ce roman était limite une œuvre d’art mais… il ne m’a pas surprise pour un sou. Oui, certes, d’habitude les polars c’est un tueur ou plusieurs qui font des guirlandes avec les organes des gens, et là, c’est un tueur qui ne fait « que » commémorer des tueurs ayant déjà existé en reproduisant à la perfection les crimes et la manière dont les corps sont retrouvés. En soi, « ça change ». Mais l’histoire est truffée de clichés du genre, on voit venir les rebondissements à trois kilomètres et la fin est prévisible au possible.

La trame est à mes yeux la seule chose qui diffère par rapport aux autres romans de ce genre. Pour le reste, il se lit comme un classique et ne se démarque pas du tout, au contraire. J’ai même souvent levé les yeux au ciel tant le suspens était inexistant.

Les personnages sont banaux, leurs relations, leurs interactions sont fades, on trouve même parfois quelques incohérences dans leurs réactions, à moins que la police américaine soit foutiste et corrompue au possible, je n’en sais rien car je n’y vis pas et n’y ai aucun contact, mais tout de même.

Je n’irais pas jusqu’à dire que je me suis ennuyée car je n’ai eu aucun mal à lire ce livre mais il ne présente à mes yeux aucun suspens, je n’ai pas été tenue en haleine par l’histoire en soi mais plus par l’idée de me dire « tiens, j’avais raison, c’était prévisible ». Sans doute espérais-je être surprise, mais non.

Je reconnais cependant que l’auteur a une plume agréable et que l’on rentre vite dans l’histoire. J’ai déjà refermé un livre sans le terminer pour moins que ça et là, je l’ai lu jusqu’au bout sans me sentir forcée à aucun moment. Néanmoins, un amateur du genre risque de trouver ce roman fade car les impressions de déjà-vu sont nombreuses. Mais peut-être qu’un débutant pourrait y trouver son bonheur ?

Je donne à ce livre la note de 3/5. Je suis un peu déçue car j’attendais beaucoup de ce livre au vu des critiques mais je n’ai pas accroché, hélas. Malgré tout, il m’a bien occupée et a fait son office de distraction cocooning au coin du feu radiateur !

Publicités

Auteur :

Je suis une femme de 27 ans, blogueuse humeurs et emploi, cherchant à creuser son trou dans le monde du travail malgré son handicap.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s