Publié dans Les jeux et moi, Une vie de rousse

J’ai vu Warcraft : le commencement au cinéma !

Warcraft

Je ne suis clairement pas cinéphile. En fait, la dernière fois que j’ai mis les pieds au cinéma c’était pour voir The Secret, de Pascal Laugier, en 2012. A l’époque le prix de la place de cinéma était encore raisonnable. Bon, un poil cher pour ma bourse de l’époque mais ça ne me saignait pas à blanc non plus quoi.

Mais un collègue de mon homme avait bien envie de voir ce film et lui a proposé de venir. Du coup j’ai suivi, parce que je l’attendais aussi (mais j’attendais qu’il soit dispo sur internet :x) et puisque bon, c’est chiant de se priver tout le temps. Un ciné tous les 4 ans c’est pas ça qui va non plus me mettre en banqueroute. Bref.

Nous sommes donc allés à La Défense (Paris) pour le voir en VOSTFR (j’ai tendance à conchier les VF) et tant qu’à faire à une heure où la salle ne serait pas blindée. Hormis le fait que la vaseline aurait pu être fournie avec le prix du billet (11.30 euros [74 francs loulz] la place, c’est sérieux ? Quand j’étais étudiante je trouvais déjà que 5 euros c’était cher oO) on a pu s’installer rapidement.

Il faut savoir une chose : je ne suis pas du tout familière de l’univers de Warcraft. J’ai joué au premier jeu sans même lire la notice, à une époque on m’a offert un mois d’abonnement au MMORPG mais je n’avais pas accroché, donc je suivais l’actualité du groupe de loin. J’ai vaguement joué à Hearthstone, le jeu de cartes en ligne dérivé de l’univers, mais sans trop connaître les personnages que j’incarnais. Avant le film, je suis allée consulter quelques Wikis pour ne pas être complètement larguée et heureusement, parce que s’il est possible de suivre le film sans rien connaître à l’univers c’est quand même préférable d’y être un peu familier, ne serait-ce que pour s’y retrouver parmi tous les personnages.

Bref, nous avons pu nous installer dans la salle et là, premier choc : le son. Non mais, sincèrement, je sais que le son est toujours très fort au cinéma, mais là c’était juste abusif. Nous étions plusieurs spectateurs les mains sur les oreilles, malgré ça j’ai quand même eu mal au crâne en quelques minutes et à la sortie mes oreilles sifflaient. Ça m’a gâché une bonne partie du film, parce que j’étais plus occupée à me boucher les oreilles qu’à lire les sous-titres ou me concentrer sur l’animation. Ce qui la fout mal au cinéma quand même.

Hormis cela, très franchement, visuellement il envoie du lourd. C’est un des plus beaux films qu’il m’ait été donné de voir. Les images de synthèse sont très réalistes, Gul’dan est bien flippant (bon, il est censé l’être, c’est un démoniste après tout), les orques impressionnants et la capitale humaine magnifique. De ce que l’on m’a dit, les décors et les villes sont très fidèles au jeu mais je ne saurais pas vous le confirmer.

Travis Fimmel, qui joue le commandant Anduin Lothar et que vous avez peut-être déjà vu en Ragnar Lothbrok dans la série Vikings n’est, pour une fois, pas horripilant à suivre et même touchant. J’ai vu certaines personnes lui reprocher de jouer un Ragnar en armure mais je ne suis pas tout à fait d’accord. Oui, on reconnaît certaines mimiques (je me demande s’il n’a pas des tocs d’ailleurs) mais ce n’est clairement pas le même jeu d’acteur.

Le gros plus de ce film, c’est qu’on a le point de vue des deux factions, pas uniquement les gentils humains combattant les méchants orques. On a les joies et les peines de tout le monde, et on voit bien que même si de notre point de vue les orques sont grands, forts et laids, ce ne sont pas que des brutes dont le seul but est la destruction. Il y a cependant une différence entre le jeu et le film sur la véritable raison de la présence des orques en Azeroth. Peut-être que la suite du film nous en dira plus à ce niveau. Pour l’instant on a l’impression que les orques sont là pour fuir la fin de leur monde et s’établir dans un nouveau, or c’est quand même plus compliqué que ça.

On voit également les autres races et on nous fait comprendre les enjeux politiques de cette nouvelle invasion et l’alliance fragile sur laquelle reposait la paix, étant donné qu’elles ne sont pas arrivées à s’entendre pour savoir comment défaire les orques.

Ce qui différencie Warcraft du reste des adaptations d’univers fantasy, c’est aussi le traitement de la magie. On nous montre bien à quel point elle est extrêmement puissante et destructrice, on ne se limite pas à quelques petits sorts jetés par-ci par-là sans trop de dommages. Non, c’est bourrin, ça envoie du pâté. On a la justification des années d’études de la magie parce que clairement, on voit que ça demande de la maîtrise. D’ailleurs en une simple scène on nous montre la manière dont ça fonctionne : celle de la rencontre entre Khadgar et Lothar. On nous montre également à quel point la magie est courante chez eux puisque Lothar n’est pas surpris et sait comment réagir pour ne pas se faire griller comme une saucisse.

Franchement, le film nous fait comprendre à quel point l’univers de Warcraft est riche. Mais une demi-heure de plus pour approfondir la chose n’aurait pas été du luxe car on en a juste un aperçu. La fin appelle évidemment à une suite, bien qu’elle soit expéditive. Et heureusement parce que ce film le vaut bien. J’avais quelques appréhensions sur une adaptation d’un lore de MMORPG au cinéma mais je ne suis pas déçue. Je me demande ce que ça donnerait, un film sur l’univers Elder Scrolls, du coup (non, ce n’est pas un appel au massacre)…

Publicités

Auteur :

Je suis une femme de 27 ans, blogueuse humeurs et emploi, cherchant à creuser son trou dans le monde du travail malgré son handicap.

Un commentaire sur « J’ai vu Warcraft : le commencement au cinéma ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s