Publié dans Une vie de rousse

La logique de la RATP

rer-a-colis-suspect

Twitter du RER A : le colis a été signalé environ 20 minutes avant le message (vu que je suis arrivée vers 27 à la Défense)

Ce matin, dans mon wagon de RER, il y avait un colis suspect. Une petite boîte à sandwich en tissu bleu marine. Je ne l’avais même pas vue, calée au pied d’un siège. Probablement quelqu’un de pressé et d’un peu endormi qui a oublié son déjeuner, mais dans le doute, évidemment…

Un jeune couple est entré et a directement bloqué sur la boîte, et à l’arrêt suivant, ils se sont rués dehors pour alerter le personnel. D’un côté je les comprends, car je n’ai pas envie de finir en morceaux dans une explosion à cause d’extrémistes religieux, mais de l’autre, comme m’a si bien fait remarquer un autre passager, on sent bien la psychose s’installer. C’est sans doute pour ça qu’on a plusieurs alertes au colis suspect par jour.

Je trouve ces alertes pénibles car le 78 est très mal desservi et ça me retarde alors qu’il n’y a pas énormément de transports. Mais évidemment, je préfère être en retard que morte.

Ce que je ne comprends pas par contre, c’est la logique de la RATP en matière d’évacuation. Quand le colis a été signalé, des agents sont venus nous dire de sortir de la rame car la police arrivait et qu’il ne fallait pas prendre de risques. En râlant un peu pour la forme, nous nous sommes tous dirigés vers un autre RER, qui était juste à côté. Ceux qui connaissent savent qu’à Nanterre Préfecture les deux trains sont séparés par 10-15 mètres à peine, donc on voyait tout.

Je me disais qu’avec le potentiel risque d’explosion, le deuxième train allait très vite partir pour nous mettre en sécurité. Mais non. L’annonce « nous sommes momentanément retenus en gare… » passait en boucle.

Que je vous mette dans le bain : on a une rame potentiellement piégée qui se situe à 15 mètres d’une rame blindée de voyageurs, et que fait la RATP ? Elle bloque la rame pleine à quai ! Autrement dit si ça explosait, on était aux premières loges. Sachant que j’étais juste en face de la rame piégée j’aurais pu vous dire adieu si ça avait pété (en fait non, j’étais trop occupée à sortir des sarcasmes bien sentis). Je ne m’y connais pas vraiment en mesures d’évacuation mais à mes yeux la priorité reste quand même de mettre les passagers en sécurité en faisant partir la rame pleine fissa après avoir fait monter tout le monde dedans. C’est une drôle d’idée de piéger les passagers à côté d’un train potentiellement explosif.

Avec les autres usagers, on riait jaune en se disant qu’on allait finir en fumée vu qu’on était à côté, mais d’un autre côté ce n’est pas très drôle. C’aurait été très con de finir comme ça après avoir été évacués. Je me trompe peut-être mais quitte à prendre des mesures de sécurité, autant en profiter pour mettre en place une réelle évacuation des passagers lors d’évènements du genre… parce que dans la situation actuelle on aurait eu un bon paquet de victimes (selon la puissance de l’explosion, après tout ça restait une toute petite boîte à sandwich, donc à moins d’avoir de l’explosif trèèèèès concentré…). On était une bonne cinquantaine rien que dans la rame d’en face.

Que pensez-vous des mesures de sécurité dans les transports, parisiens comme de province ? Insuffisantes ou correctes ?

Publicités

Auteur :

Je suis une femme de 27 ans, blogueuse humeurs et emploi, cherchant à creuser son trou dans le monde du travail malgré son handicap.

2 commentaires sur « La logique de la RATP »

  1. Bonjour ! Je bosse à la SNCF donc je peux peut-être répondre à quelques unes de tes interrogations. Pas toutes, car je ne suis pas très au fait de ce genre de choses (bourgade un peu paumée, peu de colis suspects)

    Tout d’abord, même une boîte à sandwich, c’est normal de la signaler. Pénible, ça c’est certain, mais normal. Il en va de la sécurité. Certains endroits que l’on croyait sans danger (une salle de concert…) ont fini par être le lieu de massacre. Il ne faut rien laisser au hasard à mon sens, même si 99 fois sur 100 cela se soldera par des fausses alertes. On subit ces 99 fois pour que la SEULE fois où c’est réel, on ne fasse pas la connerie de se dire « mais non c’est pas grave » et d’ouvrir la porte au danger.

    Pour ce qui est de laisser le train à quai, la circulation des trains est très réglementée par sécurité justement et on ne peut pas faire partir un train pour notre bon vouloir. Et le moment de solitude quand tu mets un client dans un train qui est censé partir, et que finalement il ne part pas… J’ai connu ! lol. Car nous les agents d’accueil on dispose en fait des mêmes infos que les clients, pas davantage ou rarement. Si on voit un écran où un train est censé partir dans trois minutes, on va se baser sur ça, comme tous les clients qui auront l’idée d’aller vérifier l’écran d’information. Mais si dans les coulisses il y a des soucis, des restrictions, un régulateur qui prend la décision de tout modifier… Pfoua! comme si on nous avisait tiens! ^^ on se retrouve comme des bûches à poireauter au même titre que les clients, voilà donc le gros problème de cette évacuation ratée : la communication. S’ils avaient su que le train ne partait pas, ils vous auraient sûrement fait quitter la gare tout court au lieu de vous laisser dedans ! bref un raté…

    Bon courage pour tes trajets en transport, il en faut 🙂

    J'aime

    1. Oui je me doute que même pour un petit paquet on ne prend pas de risques, c’est normal. C’est juste pour le train qui ne part pas alors qu’il est à 10 mètres du train piégé que j’ai tiqué, si ça avait pété je n’imagine même pas les critiques sur la gestion des évacuations !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s