Publié dans Un jour, un geste éthique

Un jour, un geste éthique : partage d’astuces écologiques, respectueuses de l’homme, de l’animal et de l’environnement

living-in-harmony-with-nature

Je n’ai pas toujours été de celles qui respectent l’environnement, mais j’ai changé. Voilà, j’annonce la couleur et la nouvelle catégorie qui arrive sur mon blog.

Je le précise d’emblée, je ne me pose pas en Jean-Michel Morale (mais si vous le connaissez, c’est celui qui juge votre manière de vivre de A à Z), en donneuse de leçons, ou même en exemple car je suis encore loiiiiin d’être parfaite (je produis encore beaucoup de déchets et parfois je craque sur un pull made in China…^^) mais je suis la preuve vivante que l’on peut agir, même un tout petit peu, lorsqu’on a pas beaucoup de moyens ou même de motivation.

En résumé, je suis la fille lambda qui fait ce qu’elle peut pour vivre selon son éthique. Car j’estime que l’on peut très bien vivre en respectant les animaux, les hommes et la nature, sans non plus se ruiner (là, ça va dépendre de ce qui est proposé dans votre région ^^), mais encore faut-il être informé.

On ne se rend pas forcément compte de ce que l’on mange (essayez de lire la compo d’un aliment lambda, genre des gâteaux, vous allez pleurer), ou de ce qu’implique l’achat d’un vêtement de prime abord innocent. Ni des arnaques monumentales qui se cachent derrière la vague du bio/naturel (je pense au greenwashing, aux appellations tape-à-l’œil mais qui n’ont rien de naturel, aux labels de moins en moins exigeants donc peu fiables…). Mais d’un autre côté, si personne ne partage ses infos, ses astuces, alors rien ne changera jamais. Les écologistes, et même certains physiciens comme le célèbre Stephen Hawking pensent que l’humanité va droit dans le mur si elle continue de tirer sur la corde et ils ont raison. C’est sûr que c’est frustrant de prendre soin de trier ses déchets pendant que le voisin flanque tout dans la même poubelle sans réfléchir. On a l’impression que si on est seul à agir, alors ça ne sert à rien. Mais si, ça sert. Car de fil en aiguille votre attitude va intriguer, puis être imitée. Vos initiatives seront suivies. Et même si tout le monde ne suit pas le mouvement, plus nous seront nombreux, plus les grandes antres de la consommation seront bien obligées de suivre la tendance. La preuve, puisque le vrac, le « bio » et compagnie s’invitent de plus en plus en grande surface !

Bref, je ne vise pas à révolutionner le monde, mais plus à partager les changements que j’ai opérés dans ma vie et essayer de faire en sorte que les gens se rendent compte de ce qu’ils consomment. Chaque geste est utile. Ne l’oubliez pas.

Cependant, dans cette nouvelle catégorie, je vais être amenée à citer des marques ou à présenter des produits. Je ne suis pas sponsorisée par qui que ce soit (du moins pas pour l’instant, je ne suis pas assez « bankable » héhé). Je le fais car ce sont des produits qui représentent des alternatives à d’autres produits du quotidien, et il y a les marques qui vont avec. Je préfère le préciser car il semblerait que certains voient le sponsoring partout sur la blogosphère et je ne tiens pas à voir mes initiatives gâchées par ces personnes. Bon, en soi, même si je me récupère tous les déchets de la blogo qui auront décidé de m’attaquer, peu importe, je continuerai à partager mes astuces, mais autant éviter cela. Je pense que ni vous ni moi n’avons besoin de polémiques inutiles.

Contrairement à ce que le titre pourrait faire penser, il n’y aura pas d’article tous les jours, mais de temps en temps. Je vais essayer d’en faire au moins deux par mois, mais je n’ai pas envie de me précipiter, surtout si je dois tenir toute l’année. Je n’ai pas non plus révolutionné ma vie, j’ai juste introduits des changements qui aujourd’hui me sont naturels et qui font du bien à ma planète 🙂

Publicités

Auteur :

Je suis une femme de 27 ans, blogueuse humeurs et emploi, cherchant à creuser son trou dans le monde du travail malgré son handicap.

3 commentaires sur « Un jour, un geste éthique : partage d’astuces écologiques, respectueuses de l’homme, de l’animal et de l’environnement »

  1. Beau geste de ta part!! je soutiens!
    A titre personnel, je me déplace en vélo quand je peux (je vis en rase campagne=la meuse), je mange bio des producteurs du coin (quand mes moyens me le permettent) et je cuisine de tout.
    Depuis le début de l’année, je me suis lancé le défi de réduire de 25% ma consommation de viande, pour trois raisons:
    La santé: consommer trop de viande est nocif à la santé.
    L’économie: ça réduit un peu la facture du caddie même si ça reste relatif puisque en compensation, j’achéte de la viande de meilleure qualité (et le prix est pas mal, non plus).
    Et pour l’écologie: consommer moins de viande et de surcroit élevé de maniére plus ou moins respectueuse réduit un peu l’empriente qu’on a sur la planéte.

    Cette décision est partie sur un constat historique: en 1960, le francais moyen consommait 20/25kgs de viande de moins que nous et bougeait plus. les fermes n’étaient pas encore trop grandes (l’agriculteur connaissait personnellement ses dix vaches^^). Remarque: en 1945, c’était 50% de moins que la consommation actuelle mais j’avoue manquer de courage pour baisser autant…

    Je comprends et je respecte les végétariens mais je leur reproche de ne se nourrir que de deux denrées animales: le poisson (la surpêche est un probléme) et les oeufs (ou va la poule?), ce qui ne résout pas grand chose au respect de la vie animale…

    Ensuite pour les produits d’entretien d’intérieur, de soins corporels, les médicaments naturels et les énergies renouvelables, il est difficile de démêler le vrai du faux, sans compter les effets de mode…

    Désolé pour le pavé^^

    C’est un sujet qui m’intéresse, continue, continue!

    Cordialement.

    Aimé par 1 personne

    1. Ah ça la viande et les produits animaux (il y a le miel aussi, dont les techniques de récolte sont controversées… mais qui pour moi est presque indispensable tant ça me soulage d’un point de vue respiratoire) c’est tout un débat et je ne l’ai pas résolu, je suis souvent en conflit avec moi-même. Pour les œufs, je les prend dans des exploitations respectueuses (même si on se doute que la poule ne finit pas ses vieux jours sur l’exploitation), la viande j’essaie de faire pareil mais je n’ai pas beaucoup de fournisseurs « éthiques » et comme je fais souvent des carences en fer, il faut bien en acheter, les légumes ne suffisent pas (je vois beaucoup de posts disant que les légumes suffisent, bah pas chez moi ^^).
      Bref, je comprends totalement les végétariens et vegans : c’est si difficile d’être à 100% certains du respect de l’animal que s’en passer est plus pratique d’un point de vue éthique. On ne sait pas, on achète pas.
      Pour les produits d’entretien et cosmétiques j’en fais beaucoup moi-même, au moins je sais ce que je mets dedans ^^

      J'aime

  2. Oui, il y a beaucoup d’abus et d’arnaque derrière l’étiquette bio, et je ne suis ps certaine que ce soit bien meilleur.

    Personnellement, j’achète ma viande au boucher du coin qui travaille avec des éleveur du coin, mes légumes et fruits principalement sur le marché, mes volaille au voisin, je fais mon miel (et ma lessive).

    Par contre je ne suis ni végétarienne, i autre chose. Le tout c’est d’être logique, avoir du bon sens.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s