Publié dans Une vie de rousse

Quand je tousse, ça dérange -coup de gueule d’une handicapée inside-

source de l’image

J’ai déjà parlé de ma maladie sur ce blog, et vous vous en doutez, les conséquences au quotidien sont nombreuses : dans la vie de tous les jours, la vie de couple, le voisinage…

Enfin, le voisinage, je n’ai jamais eu trop de problèmes en soi -juste de petites réflexions de temps en temps quand on parle emploi de personnes handicapées- jusqu’à maintenant. Mon voisin hyper-bruyant sous-loue désormais son appartement à une famille. Je les croise assez souvent mais nous ne nous sommes pas vraiment parlé, car ils ne parlent que le portugais et le seul moyen de communiquer est leur enfant d’une dizaine d’années. Pas de chance, je ne parle pas portugais.

A un moment, la propriétaire m’a signalé que les voisins l’avaient contactée pour lui demander de me dire d’arrêter de tousser tout le temps : en effet, le mur de ma salle de bains est mitoyen au leur et dans cette vieille résidence, les appartements ne sont pas insonorisés. Ils m’entendent sûrement tousser tout comme moi je les entend parler. La propriétaire leur a immédiatement parlé de ma maladie et ils ne se sont plus manifestés auprès d’elle.

Et puis les mots dans la boîte aux lettres ont commencé : toujours la même écriture enfantine bourrée de fautes (je suppose qu’ils font écrire le gosse) pour me dire que je fais trop de bruit en toussant toute la journée.

Le problème, c’est que je n’y peux rien : le principe de ma maladie, c’est que les cils vibratoires censés évacuer le mucus ne font pas leur travail. Je dois donc l’évacuer en raclant, toussant, et crachant. Je reconnais que ça ne dois pas être agréable à entendre -mon homme est souvent agacé même s’il ne dit rien- mais je ne peux tout simplement pas m’étouffer dans mes glaires pour leur confort. Comme tout être vivant j’ai besoin de respirer.

Pourtant, je suis consciente de faire du bruit et je fais tout pour le réduire : je ferme la porte de la salle de bains et tousse dans le salon, le visage dans mon mouchoir pour étouffer le bruit. Je fais mon possible. Je fais ma kiné le matin, lorsque le gamin est à l’école et les deux parents au boulot -la mère rentre vers midi-. Et le soir, à partir de 20h, j’essaie de ne plus tousser, quitte à respirer fort en raclant de la gorge.

Tout ça, la propriétaire le sait et leur a transmis. Mais il faut croire que ça ne leur suffit pas. Je ne demande pas d’empathie à ce niveau : si je n’y peux rien, les autres n’ont pas à subir ma maladie. Mais je ne suis pas responsable du fait que nos appartements n’ont aucune isolation : la solution serait peut-être de demander à la propriétaire de faire des travaux pour rendre les appartements plus habitables ; d’autant plus qu’une meilleure isolation réduirait les soucis de moisissures. Pour ça, il faudrait s’allier pour le demander à la propriétaire : mais les voisins ne veulent pas, ils préfèrent me mettre des mots dans la boîte aux lettres et sur ma porte. Je leur ai pourtant proposé. J’ai même entendu le gamin leur lire ma réponse (les joies des appartements pas isolés, tu pètes, le voisin t’entend).

Le pire, dans tout ça, c’est que c’est l’hôpital qui se fout de la charité. Je peux comprendre qu’ils n’aiment pas mon bruit, je suis une grande amoureuse du silence. Mais eux..

Déjà, ils ne se parlent pas, ils hurlent. Tout le temps. Alors qu’ils savent très bien que les voisins entendent. Quand la mère ou la grand-mère rentre de courses, elle tambourine à la porte -alors qu’elle a sa clé- et si le gamin ne lui ouvre pas dans les secondes qui suivent, elle se met à hurler comme un cochon qu’on égorge en tabassant la porte. Elle s’imagine quoi, que j’aime l’entendre beugler comme ça ? En plus je l’entends frapper le pauvre gosse s’il n’a pas ouvert assez vite. Paie l’éducation. Du coup juste après on a le môme qui pleure et crie, tout en se prenant d’autres trempes parce que justement, il pleure et crie. Le cycle sans fin et évidemment, très bruyant.

Ensuite, ils passent leur temps à faire des allées et venues dans les couloirs -en hurlant évidemment- et font bien grincer la porte du couloir. La proprio leur a expliqué qu’il fallait accompagner la porte pour éviter cet insupportable grincement, mais ce n’est pas monté au cerveau… des dizaines d’allées et venues avec les grincements qui vont avec, ce n’est pas silencieux.

Quand un match de foot passe à la télé, ça devient une zone de non-droit : ils hurlent encore plus fort, cognent sur les murs, finissent bourrés comme des coings à pisser, fumer et beugler dans les couloirs. Évidemment dans leur état ils se trompent de porte lorsqu’ils remontent et cognent chez moi… et les flics ne font rien, car je vis dans un quartier communautariste et les policiers du coin sont majoritairement de cette communauté. Et visiblement, la communauté passe avant le respect de la loi à leur yeux.

Le pire, c’est le pater familias qui fume comme une usine, dans sa salle de bains dont la ventilation est connectée à la mienne (miam les vapeurs cancérigènes qui viennent chez moi !), et dans les couloirs alors que c’est interdit. Et vous savez quoi ? Respirer de la fumée de clope, eh bah ça augmente ma toux ! Il est donc en partie responsable de ce bruit qui le dérange tant !

En fait, je ne sais pas trop ce qu’ils attendent, à m’inonder de mots me demandant d’arrêter de tousser. Ils espèrent une guérison miracle, ou alors ils sont juste teubés au point de me demander de crever en silence en s’imaginant que je vais m’étouffer pour des gens que je ne connais pas et qui me sont antipathiques au possible ? Ils ne sont jamais venus me parler du problème -enfin, n’ont jamais envoyé leur gamin- et sont directement allés me signaler à la propriétaire, continuent de me harceler de mots malgré l’explication, et en plus se foutent de la gueule du monde car eux sont bruyants au possible.

Je sais que j’ai beaucoup de mal dans mes relations sociales, mais ces gens ne donnent pas envie de les connaître. Et pour être franche, même si je fais du bruit, je ne compte pas m’étouffer pour quiconque. Tant pis si ça dérange. Contrairement aux fumeurs, je n’ai pas choisi d’avoir des poumons pourris.

Publicités

Auteur :

Je suis une femme de 27 ans, blogueuse humeurs et emploi, cherchant à creuser son trou dans le monde du travail malgré son handicap.

5 commentaires sur « Quand je tousse, ça dérange -coup de gueule d’une handicapée inside- »

  1. Bah, à ta place, je ne ferais plus de maniére « si vous voulez jouer aux cons… ».

    Par contre, je m’étonne que d’autres locataires ne disent rien? ils sont tous portugais?

    Je croyais que sous-louer était interdit par la loi…

    En tout cas, bon courage à toi et ton conjoint!!!

    Aimé par 1 personne

    1. Pour les autres locataires, je sais qu’il y a un marocain dans l’autre bâtiment mais sinon oui, tous portugais, y compris la proprio. Et ils forment une communauté très soudée dont évidemment je suis exclue.
      Pour la sous-location je ne sais pas mais c’est un accord avec la proprio, donc si ça arrange tout le monde je suppose que la loi ils s’en foutent.

      J'aime

  2. Je découvre ton blog avec cet article, non mais ils sont fous tes voisins de te harceler comme ça? J’hallucine qu’il y ait des personnes aussi intolérantes et basses de plafond à notre époque mais malheureusement je sais que c’est vrai! Bon courage!

    Aimé par 1 personne

  3. Charmants ces voisins…
    Crève en silence en quelque sorte…
    Puis ces gens qui se croient chez eux alors qu’ils vivent en apart’… Bon, ici c’est pas mieux. Maisons non mitoyennes et ça ne nous empêche pas de subir l’incivilité de nos chers voisins.
    Quand je vois que les tiens ne mettent pas du leur malgré toutes tes précautions pour les déranger le moins possible, franchement, ne te prive pas. C’est malheureux d’en arriver ainsi mais si les efforts ne veulent pas se faire de l’autre côté…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s